Subscribe

Miami Art Basel suite

Suite et fin de notre feuilleton sur Art Basel Miami, qui se termine dimanche, avec le tour des artistes à ne pas manquer.

Jusqu’au 9 décembre, Art Basel Miami Beach, la grande foire annuelle de l’art contemporain, affiche complet. Si le change euro/dollar freine quelque peu les achats cette année, la qualité des oeuvres montrées par les 220 galeries présentes, venues du monde entier, est reconnue par tous. Dans cette tour de Babel de l’art contemporain, pour espérer s’y retrouver, mieux vaut avoir établi avec précision un itinéraire avant son arrivée. Autre option: se laisser porter par le flot au gré des rencontres de galerie en galerie, de fête en fête. Le parcours à choisir cette année peut être francophile, un dépliant ayant été réalisé avec le concours de la France Florida Foundation, présidée par Raul J. Valdes, à l’initiative des services culturels et du consulat, donnant les principaux points de repère (www.consulfrance-miami.org/IMG/pdf/Francerecto.pdf) .
Impossible d’évoquer tous les artistes et galeristes français présents, mais en revanche l’envie de tirer quelques coups de chapeaux.

…À la galerie Bertin-Toublanc d’Armelle Bertin-Toublanc qui vient d’ouvrir ses portes dans le Wynwood Art District, un deuxième espace magnifiquement peint en rouge pour cette galerie qui a pignon sur rue avenue Matignon à Paris. L’artiste SupaKitch a créé UBIQUITY, une exposition parallèle qui prend place en même temps à Paris et Miami. www.galeriebertin.com

….À YOM, alias Guillaume Saint Phalle qui expose ses sculptures percées en fibres de verre dont le fameux “Ami-Ami” (en couverture de France-Amérique) au Art Miami. www.moonstar.fr

…À Marc Ash, qui présente Tous Ensemble les études, petites peintures sur bois, de son travail sur l’Holocauste à l’Alliance française de Miami.L’ensemble sera ensuite exposé au Florida Holocauste Museum où se rendront professeurs et élèves, l’oeuvre de l’artiste se voulant aussi didactique et dénonciatrice de la violence sous toutes ses formes. Au passage, on saluera le remarquable travail de Philippe Timon, président de l’Alliance qui vient d’ouvrir dans ses nouveaux locaux … Avec ténacité, il a mené à bien son projet: un bâtiment pour abriter l’Alliance française et six différents locataires créant au centre de Miami un coin de France. www.afmiami.org

… À la galerie Pièce Unique (www.galeriepieceunique.com) qui présente le travail sur la violence de Philippe Perrin exposé dans un lieu hors du commun, le yacht Seafair, amarré au Miami Beach marina. Ce bateau appartient à David et Lee Ann Lester qui ne sont autres que les créateurs d’Art Mimai, il y a 17 ans mais aussi de la Palm Beach International Fine Fair et de nombreux autres salons revendus à profit au cours des années. Leur idée: créer un espace d’exposition d’art et d’antiquité de grand luxe itinérant. Avant d’accoster à Miami, le Seafair a descendu le long de la côte Est en partant de Nantucket dans le Connecticut. Pour Christine Lahoud et Marussa Gravagnuolo, les deux fondatrices de la galerie pièce unique rue Bonaparte à Paris l’investissement a valu la chandelle. “Au cours des différentes étapes, – Nantucket , Greenwich, Westport – des galas de charité ont été organisés à bord ce qui a donné à nos artistes une opportunité de se faire connaître par des collectionneurs“, a dit Marussa Gravagnuolo. www.expoships.com

Et aussi…
En attendant Art Basel : les fêtes passées au crible par notre envoyée spéciale

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related