Subscribe

Michael Ballack forfait pour la Coupe du monde

L’Allemagne, l’une des grandes favorites du Mondial-2010 de football, a subi lundi un terrible revers avec l’annonce du forfait sur blessure de son capitaine, Michael Ballack, pour la compétition qui démarre dans moins d’un mois.

“Le capitaine de l’équipe nationale Michael Ballack est forfait pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud”, a annoncé la Fédération allemande de football (DFB) dans un communiqué, à la suite d’une IRM pratiquée lundi à Munich” (sud de l’Allemagne).

Le milieu offensif de Chelsea, pilier de l’Allemagne avec ses 98 sélections et ses 42 buts, s’était blessé à la cheville droite samedi lors de son dernier match avec son club en finale de la Coupe d’Angleterre, remportée devant Portsmouth (1-0).

L’examen pratiqué lundi par le médecin de l’équipe d’Allemagne, Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt, a révélé que le joueur de 33 ans était victime d’une déchirure partielle aux ligaments et devait être absent au moins huit semaines.

“Sa cheville droite va dans un premier temps être immobilisée dans un plâtre”, a précisé la DFB dans un communiqué. Il devra ensuite porter une chaussure spéciale pendant deux semaines.

L’IRM pratiquée était destinée à connaître les éventuels dommages ligamentaires. Elle avait été repoussée à lundi, car la cheville, sévèrement taclée samedi par le Ghanéen de Portsmouth Kevin-Prince Boateng – que l’Allemagne va retrouver au 1er tour en Afrique du Sud -, était trop enflée.

“Notre leader”

L’annonce de ce forfait constitue un choc pour les hommes de Joachim Löw, qui ont déjà entamé leur stage de préparation en Sicile en vue du Mondial qui démarre le 11 juin. Toutefois, le sélectionneur allemand a refusé après cette annonce de céder à la “résignation” après que le joueur lui a fait part de son “immense déception”.

“Nous devons travailler à trouver une bonne solution”, a-t-il indiqué depuis la Sicile, sur la chaîne de télévision allemande NTV. Löw n’avait pas caché auparavant que Ballack était “notre leader”.

“C’est dur à accepter, je suis bien sûr déçu”, a déclaré de son côté Ballack, le visage fermé. Le sélectionneur des vice-champions d’Europe 2008 n’avait pas besoin de cela. Le mois dernier, il a perdu sur blessure René Adler, pressenti pour être son gardien de but titulaire en Afrique du Sud.

Et il doit attendre le 24 mai, soit à trois semaines du premier match contre l’Australie, pour récupérer notamment Philipp Lahm, Bastian Schweinsteiger et Mario Gomez, qui disputent avec leur club du Bayern Munich samedi la finale de la Ligue des champions contre l’Inter Milan.

Quel remplaçant?

Löw pourrait confier à Schweinsteiger, qui a effectué une très bonne saison avec le Bayern, la tâche d’animer le jeu aux côtés de Mesut Özil. Il pourrait en outre rappeler Thomas Hitzlsperger (Lazio Rome), voire même Torsten Frings (Werder Brême), deux cadres âgés qui ne trouvaient plus grâce à ses yeux.

Cette Coupe du monde devait être pour Ballack, qui court toujours après son premier succès international, son troisième et dernier Mondial après 2002 (2e) et 2006 (3e). En 2006, Ballack, qui traine une réputation de “poissard”, avait manqué le match d’ouverture.

Durant sa carrière, il a accumulé les deuxièmes places, notamment une Ligue des champions perdue en 2008 aux tirs aux buts avec Chelsea. Le joueur a commencé sa carrière à Chemnitz, ex-Karl Marx Stadt, avant de passer par Kaiserslautern (1997-99), Leverkusen (1999-2002), le Bayern Munich (2002-06) et Chelsea.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related