Subscribe

Minimum syndical pour l’équipe de France face aux États-Unis

L’équipe de France s’est imposée par la plus petite des marges (1-0) face à une équipe des États-Unis qui n’aura pas montré grand chose durant 90 minutes. Karim Benzema et Loïc Rémy ont été les joueurs les plus remuants côté bleu.

« Ce genre de match est parfait pour pouvoir lancer de nouveaux joueurs. Je suis content de la prestation des nouveaux venus ». Pour le sélectionneur national Laurent Blanc, le bilan de cette rencontre face aux Etats-Unis est plutôt positif. Après une entame de match timide, l’équipe de France a failli se tirer une balle dans le pied après une faute non-sifflée de Laurent Koscielny sur l’Américain Altidore qui aurait dû valoir un penalty (14e). Dans une organisation inhabituelle à deux attaquants de pointe (Karim Benzema et Kévin Gameiro), les bleus ont peiné à trouver leurs repères. Passes ratées, fautes de marquages, erreurs de concentration, la première mi-temps fut loin d’être spectaculaire. « On a été terriblement gêné par la puissance physique des adversaires, on a éprouvé quelques difficultés à entrer dans notre match » avoue après la rencontre le latéral gauche Français, Jéremy Mathieu.

Après une première mi-temps très moyenne, les joueurs de Laurent blanc reviennent sur le terrain avec de biens meilleures intentions. Emmenée par un Karim Benzema très en jambes, la France passe par deux fois à côté de l’ouverture du score sur deux actions du joueur du Real Madrid qui frappe la barre transversale (55e) et voit son coup franc repoussé sur la ligne par le meilleur joueur américain de la rencontre, le portier Tim Howard. « Je me suis senti bien en jambes » précise Benzema, qui ajoute que « l’équipe est en pleine progression ». C’est une autre attaquant, le Marseillais Loïc Rémy, qui marquera l’unique but de la rencontre en trompant le gardien Américain d’une frappe croisée (72e). Malgré quelques assauts Américains dans le dernier quart d’heure, le score ne bougera plus. Victoire minimale pour des bleus visiblement peu motivés par l’événement et passifs en attaque. « Je suis assez déçu par mes joueurs offensifs » constate Laurent Blanc, « ils n’ont pas fait tout le travail demandé et ont gâché beaucoup d’occasions de buts ». La route jusqu’au championnat d’Europe l’an prochain est encore longue et l’équipe de France a encore du travail à accomplir afin de bien figurer lors de la compétition. Cela passe d’abord par une bien meilleure prestation dès mardi face à la Belgique.

L’Homme du match : Loïc Rémy

Auteur d’une demi-heure très intéressante, l’attaquant marseillais Loïc Rémy a débloqué la situation à vingt minutes de la fin de la rencontre. « Sur l’action, j’ai senti qu’il y avait un petit espace entre les deux défenseurs centraux, Marvin Martin l’a également vu et m’a envoyé une superbe balle en profondeur, je savais ce qu’il me restait à faire pour marquer » souligne le buteur du soir. « Ça fait du bien de marquer, mais l’essentiel était de gagner » ajoute l’ancien joueur de l’OGC Nice.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Les Bleus s’imposent en BosnieLes Bleus s’imposent en Bosnie "Ca peut être le départ", a commenté Laurent Blanc après sa première victoire à la tête de l'équipe de France, 2 à 0 en Bosnie, avec des Bleus qui lui ont "donné entièrement […] Posted in Opinion
  • Un vent nouveau chez les BleusUn vent nouveau chez les Bleus Un vent de nouveauté va souffler sur l'équipe de France pour le match amical contre la Norvège, le 11 août. Laurent Blanc, qui avait décidé de se passer des 23 du Mondial, opérant un large […] Posted in Opinion