Subscribe

Mitt Romney se cherche un vice-président

La candidat républicain à la présidentielle américaine de novembre, Mitt Romney, quasi-assuré de décrocher l’investiture de son parti, a annoncé lundi qu’il se lançait à la recherche d’un numéro deux pour son “ticket” présidentiel.

“J’ai choisi quelqu’un qui m’a conseillé pendant des années, Beth Myers”, pour superviser le processus de sélection du candidat à la vice-présidence, a indiqué l’ancien chef de l’exécutif du Massachusetts selon des extraits d’une interview qui doit être diffusée lundi sur la chaîne ABC. “Elle était ma secrétaire générale lorsque j’étais gouverneur”, a-t-il ajouté.

Dans cette interview à laquelle a participé l’épouse du candidat, Ann Romney, cette dernière a indiqué que l’équipe de campagne avait commencé à réfléchir “sérieusement” à la question du vice-président au cours du week-end. Le processus de sélection d’un numéro deux suppose l’examen minutieux du parcours des candidats. Une poignée de candidats potentiels sont cités par la presse depuis plusieurs semaines, dont les sénateurs Marco Rubio et Rob Portman, le gouverneur du New Jersey Chris Christie ou encore le représentant Paul Ryan.

M. Romney a toutes les chances de remporter l’investiture du parti républicain et de faire face au président démocrate Barack Obama lors de l’élection du 6 novembre, depuis le retrait la semaine dernière de son principal adversaire, l’ultraconservateur Rick Santorum. Interrogé lors de la même interview sur l’éventuel message qu’il voudrait transmettre à M. Obama, M. Romney a répondu en riant: “commencez à faire vos valises”, selon des extraits diffusés par ABC.

Mme Romney a ajouté: “Je crois que c’est le moment pour Mitt… c’est à notre tour maintenant”. Par ailleurs, le candidat républicain s’est dit confiant dans le fait de pouvoir rassembler les Américains de les toutes classes sociales. “Nous ne divisons pas l’Amérique en fonction de la condition sociale (des citoyens)”, a-t-il dit.

Interrogé au sujet de la publication par M. Obama de 12 années de déclarations d’impôts, M. Romney a indiqué qu’il n’avait aucune intention d’en faire autant en reprochant au président de “tout faire pour détourner l’attention de son bilan et de l’échec de ses politiques économiques”. M. Romney a aussi confié qu’il avait regardé l’émission Saturday Night Live, où un imitateur s’est livré à une parodie du candidat républicain. M. Romney a déclaré de façon détendue qu’il pourrait lui-même participer à l’émission, mais que cela dépendait “de la nature du sketch”. “Je voudrais juste que ce soit drôle”, a-t-il lancé.

Dans un sondage CNN/ORC International publié lundi, le président Barack Obama (52%) bénéficie d’une avance de neuf points de pourcentages sur Mitt Romney (43%) en terme d’intentions de vote.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related