Subscribe

Mondial-2010: tirage au sort favorable pour l’équipe de France

L’équipe de France a hérité d’un groupe très abordable pour le premier tour du Mondial-2010 (11 juin-11 juillet) où elle affrontera l’Afrique du Sud, le Mexique et l’Uruguay (groupe A), selon le tirage au sort effectué vendredi au Cap.

Reversée dans le 4e chapeau et exclue du groupe des 8 têtes de série, la France s’attendait à ne pas être épargnée pour son entrée en matière en Coupe du monde. Mais les vice-champions du monde peuvent respirer.

Ils débuteront le 1er tour contre l’Uruguay au Cap le 11 juin, puis affronteront le Mexique le 17 juin à Polokwane avant de terminer par les Sud-Africains le 22 juin à Bloemfontein.

Le Mexique sera sans doute l’adversaire le plus coriace et les Bleus peuvent s’attendre à disputer la première place du groupe avec les coéquipiers de Rafael Marquez.

Les Sud-Africains, organisateurs de l’épreuve, jouiront du soutien de tout un peuple, mais ils n’apparaissent qu’en 86e position au classement Fifa et ne se sont même pas qualifiés pour la Coupe d’Afrique des nations en janvier en Angola.

Les Bleus d’Aimé Jacquet avaient su déjouer leur piège lors de leur premier match du Mondial-98 (3-0).

La rugueuse équipe d’Uruguay ne constitue pas un très bon souvenir pour les Français, qui n’avaient pas réussi à s’imposer au 1er tour du Mondial-2002 (0-0). Thierry Henry était même tombé dans le piège de la Celeste en se faisant bêtement exclure.

Mais hormis leur style de jeu musclé et leur hargne légendaire, les Uruguayens sont loin d’être les terreurs du continent sud-américain. Les défenseurs français devront surtout se méfier de l’attaquant Diego Forlan.

Pour les Bleus, qualifiés de manière litigieuse en barrages après une faute de main de Thierry Henry, ce tirage est en tout cas une bonne dose d’angoisse en moins.

Au premier tour du Mondial-2010 en Afrique du Sud, la France disputera donc son premier match au Cap (capacité, 70 000 places), son deuxième à Polokwane (45.000 places assises) et son troisième à Bloemfonte (48 000 places).

Raymond Domenech satisfait mais prudent

A l’Euro-2008, les Bleus avaient eu beaucoup moins de chance et étaient tombés sur une poule délicate au 1er tour avec les champions du monde italiens, les Pays-Bas et la Roumanie. Le bilan avait été désastreux avec deux défaites, un nul, six buts encaissés et un seul inscrit.

Raymond Domenech, sélectionneur de la France tombée dans le groupe A avec l’Afrique du Sud, le Mexique et l’Uruguay au Mondial-2010, a estimé que jouer “contre le pays organisateur n’est jamais facile”, même s’il a ajouté que ses joueurs en avaient envie pour “la ferveur”. L’entraîneur a répondu à quelques questions à l’issue du match:

Que pensez-vous de l’Afrique du Sud ?

“Ils ne sont pas là par hasard. Toutes les équipes qui viennent ici viennent pour gagner.”

Ça rappelle le match d’ouverture du Mondial-98…

“Ce n’est pas le match d’ouverture, c’est le 3e, c’est différent.”

Y-aura-t-il une main cette fois (ndlr, question posée en Anglais)?

“Je ne comprend pas l’anglais”.

Quelles sont vos impressions générales ?

“Ce n’est jamais facile d’affronter le pays organisateur chez lui, ce sera à l’occasion du 3e match et la qualification se jouera sans doute à ce moment, ce ne sera pas évident. Ce n’est pas aussi simple que ça en a l’air. Tout le monde nous place comme favoris, mais je ne sais pas sur quelles bases.”

Mais c’est quand même plus facile que d’autres groupes…

“On en parlera à la fin. Il n’y a pas vraiment de groupe de la mort, tout cela semble équilibré, mais on ne peut être sûr de rien, on a vu suffisamment de surprises dans le passé.”

Mais jouer le pays organisateur, c’est quelque chose…

“Tous les joueurs en avaient envie, c’est la première Coupe du monde en Afrique. Pour la ferveur, l’ambiance, pour que ça représente, le foot en Afrique, ce côté là, l’impact que cela peut avoir: c’est mon côté satisfaction”.

L’Afrique du Sud est est 86e mondiale…

“On tombe sur le pays organisateur, rappelez vous la Corée du Sud, le Japon, on les donnait battus d’avance, mais sur la préparation, l’impact, ce n’est pas facile”.

Il y a aussi deux équipes d’Amérique latine…

“On les a déjà rencontrés il n’y a pas si longtemps. Ce n’est jamais facile, on a l’impression qu’on est bien, mais il ont cette capacité de vous endormir, ils ont des joueurs d’une qualité technique au dessus de la moyenne.”

Craignez-vous l’ambiance avec les vuvuzelas (trompettes sud-africaines au bruit assourdissant)?

R: “Non, j’en ai une chez moi.”

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related