Subscribe

Mondiaux de natation: Bernard déçu par l’argent, Bousquet heureux du bronze sur le 100m nage libre

Le champion olympique Alain Bernard s’est montré très déçu de n’avoir pu décrocher son premier titre mondial sur 100 m nage libre, où il a terminé deuxième, devant son compatriote Frédérick Bousquet, particulièrement heureux d’avoir remporté sa première médaille internationale, jeudi à Rome.

Grand favori de la course, Bernard s’est laissé surprendre par le jeune Brésilien Cesar Cielo, qui, à 22 ans, s’est offert le luxe de coiffer le champion olympique en battant son premier record du monde (46.91). Cielo a mis une claque au record détenu par l’Australien Eamon Sullivan depuis les demi-finales des Jeux de Pékin (47.05), où il avait terminé troisième.

Bernard a pourtant signé le deuxième meilleur chrono de sa carrière (47.12) – un record d’Europe – après les 46 sec 94/100 réalisées en avril mais qui n’ont pas été validées comme marque mondiale alors qu’il nageait avec une combinaison non homologuée.

Parti aux côtés de Cielo, Bernard, qui n’est pas un bon partant, a viré en 3e position, derrière Bousquet et Cielo, et au retour, qui est sa force, il s’est accroché à Cielo, mais le Brésilien a été trop fort. “Je me suis senti un peu largué, mais j’ai essayé de ne pas trop changer ma tactique de course et ce que j’ai l’habitude de faire. (…) Après le virage, (…) j’ai du mal sous l’eau, et c’est du retard qui est difficile à rattraper. Jusqu’au bout, je n’ai jamais lâché”, a raconté Bernard, au bord des larmes.

Le triple médaillé olympique n’a pas réussi à glaner la seule médaille d’or qui manque à son palmarès et qui lui aurait permis de réaliser le Grand Chelem (Euros-JO-Mondiaux) que seul le Russe Alexander Popov a réussi à accomplir.

Première

“C’est quand même un titre de vice-champion du monde, il y a pire”, a-t-il relativisé. Dans l’eau, Bernard est rapidement allé congratuler le vainqueur avant d’afficher un sourire timide sur le podium.

Bousquet, lui, a souri à pleines dents. Il est enfin monté sur le podium d’un grand rendez-vous, à 28 ans, et sous le regard de sa petite amie Laure Manaudou. “Pour moi ce soir c’est une grande victoire. Je réalise finalement ce après quoi je cours depuis 9 ans, c’est-à-dire réaliser une grande course, dans un grand championnat et dans une finale”, s’est félicité Bousquet.

Une belle surprise pour le natif de Perpignan, dont l’objectif sur cette distance était d’assurer sa place en finale alors qu’il se concentre essentiellement sur le 50 m libre.

Bousquet et Cielo, partenaires d’entraînement dans la ville américaine d’Auburn, se sont longuement congratulés à la sortie du bassin, après que Bousquet a donné l’accolade à Bernard puis aidé Cielo à sortir de l’eau. Tout comme Bernard, Bousquet s’est offert sa deuxième médaille de la compétition après celle du bronze sur le relais 4×100 m libre.

Fait unique aux Mondiaux, deux Français se sont retrouvés sur un même podium, tout comme aux JO-2008 où Amaury Leveaux et Bernard avaient pris respectivement les deuxième et troisième place du 50 m libre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related