Subscribe

Montpellier fête sa promotion en Ligue 1

Des centaines de supporteurs en liesse ont envahi samedi soir la place de la Comédie, au centre de Montpellier, pour fêter l’accession en Ligue 1 de leur équipe de football, acquise grâce à la victoire devant Strasbourg (2-1). Boulogne-sur-Mer jouera aussi en Ligue 1 la saison prochaine.

Dès la fin du match, d’une grande intensité dramatique, le speaker du stade de la Mosson avait donné rendez-vous place de la Comédie aux supporteurs qui avaient déferlé sur la pelouse, submergeant les équipes de stadiers. Une foule compacte s’est alors dirigée vers les tramways, chantant “On est en Ligue 1, on est en Ligue 1”. Un refrain repris tout au long du trajet vers le centre-ville.

Là, sur la grande place piétonne de la Comédie, c’est autour de la fontaine des Trois Grâces, illuminée sporadiquement par des feux de bengale, que les chants ont repris de plus belle et qu’était scandé le nom de l’entraîneur de Montpellier, (Rolland) Courbis.

“Ca fait cinq ans qu’on était en Ligue 2, cette victoire, c’est super”, disait Kamel, 18 ans, venu avec deux autres copains, comme lui fidèles au club montpelliérain depuis trois ans. “On les a tués, les Strasbourgeois”, se réjouissait Mohamed, accompagné de Bilel et Ahmed. “L’an prochain, on joue Marseille!”

Juchés sur les sculptures de la fontaine, des jeunes font tournoyer des drapeaux aux couleurs du club. Aux pieds des Trois Grâces, chacun refait le match “superbe”, “immense”, “fou”. Des groupes se forment, commentent les deux buts de Montpellier, les buts annulés par l’arbitre, et puis finalement les gens s’étreignent, s’embrassent, et chantent “Montpellier, Montpellier“. Subitement, une chenille s’improvise autour de la fontaine.

“Ca fait à peu près 10 ans que je vais à la Butte Paillade”, le club de supporteurs, disait Lionel, pourtant âgé de seulement 22 ans. Cette année, à cause du travail, je n’ai pas pu aller souvent au stade. Mais l’an prochain, c’est sûr, je serai à tous les matches”.

Sur le balcon de l’opéra, place de la Comédie, tout semblait prêt pour accueillir l’équipe, attendue impatiemment. Pourtant, vers 01H30, beaucoup se résignaient à ne pas voir apparaître les joueurs. Une déception pour Lionel, 22 ans, le secrétaire de la Butte Paillade.

“On aurait aimé qu’ils viennent partager la fête avec nous. Donc, c’est sûr, on est déçus de ne pas les voir. Mais bon, commentait-il, cette montée, pour le dernier match de la saison…J’arrive pas à trouver les mots, c’est… faramineux”. “L’année prochaine, on va jouer les Lyon, Paris, Marseille…Notre place est en Ligue 1, pas en Ligue 2”.

 

A Boulogne-sur-mer, on aussi fêté la promotion en Ligue 1 après la nette victoire contre Amiens (4-0). Le capitaine de Boulogne, Grégory Thil, meilleur buteur de Ligue 2 avec 18 buts, a jugé “fabuleuse” et “magique” l’accession en Ligue 1 de son équipe, vendredi au stade de la Libération. “Vous vous rendez-compte ? La saison dernière, on s’est maintenu in extremis”, glisse le joueur. “Cette année, on monte en L1. C’est vraiment un parcours exceptionnel en peu de temps. C’est fabuleux. Je n’ai pas d’autres mots. C’est magique. C’est une aventure humaine exceptionnelle. Il y a des gens compétents à tous les postes dans l’organigramme du club. Le président, le staff, le coach sont toujours derrière nous. Dans les bons ou les mauvais moments, on est restés positifs à Boulogne. C’est toujours sain. C’est une belle récompense pour tout le monde: pour le département, la ville, les Boulonnais, le club. Il faut savourer. Se rendre compte de ce que nous avons réalisé. Avant nous, personne n’avait emmené Boulogne en Ligue 1. Ca restera à jamais gravé dans les mémoires de tout Boulogne.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related