Subscribe

Montpellier rejoint les Girondins en tête de la Ligue 1

Victorieux de Grenoble samedi, Montpellier a rejoint en tête de la L1 Bordeaux, qui jouera dimanche, tandis que Marseille, en décrochant un difficile succès à Monaco, a grappillé la 4e place lors d’une 24e journée qui a vu le Paris SG interrompre sans gloire à Nancy une série de quatre défaites de rang.

L’OM peut se frotter les mains car ces trois points, obtenus à la 89e minute grâce à un but contre-son-camp de Nkoulou alors que Niang avait profité d’un penalty généreux (37e) pour ouvrir la marque (2-1), lui permettent de doubler Lyon, qui joue dans la soirée, et d’effacer son élimination en coupe à Lens.

Accessoirement, les Olympiens peuvent également continuer de rêver au titre de champion.

Monaco, qui avait égalisé lorsque Maazou avait poussé M’bia à la faute (40e), n’a finalement que ses yeux pour pleurer après cette 4e défaite à domicile d’affilée infligée par les Olympiens, invaincus à Louis II depuis 2006.

Du coup, les Monégasques, bloqués à 39 points, restent 6e et à portée de tir d’Auxerre et Rennes qui s’affrontent dimanche.

Beaucoup plus bas, le PSG a mis fin presque dans l’anonymat à une série de quatre défaites consécutives en ramenant de Nancy le nul qu’il était venu chercher (0-0). Certes il n’a pas marqué, alors qu’il a globalement été plus dangereux que son adversaire, mais il n’a pas encaissé de but et c’est suffisamment rare pour être signalé !

Grâce à leur 1er point en 2010 chez le 12e du classement, les Parisiens doublent provisoirement Lens, en visite à Gerland, mais leur 14e place n’a rien de glorieux.

Montpellier et Lille solides

Loin devant lui, dans cet ordre sur le podium, Montpellier et Lille ont en revanche fait honneur à leur rang en venant à bout sans trembler des deux derniers de la classe, Boulogne et Grenoble.

Au passage, les Dogues ont profité de la faiblesse de Bedenik, auteur de deux cadeaux à Obraniak (6e, 43e), pour renouer avec leur efficacité offensive (3-1). Après trois matches de relative stérilité, la meilleure attaque de L1 a de nouveau marqué trois buts, Rami ayant également trouvé le cadre (11e).

A Boulogne, seul Adefemi (28e) a réussi à se mettre en évidence.

Désormais en tête du championnat avec 48 points, à hauteur de Bordeaux qui peut reprendre ses distances en battant Saint-Etienne, Montpellier a replongé Grenoble dans ses doutes après sa brillante embellie sans lendemain contre Auxerre (5-0). Un petit but de Montano (1-0, 28e) en conclusion d’un cafouillage dans la surface a suffit…

En milieu de classement, Valenciennes entre tout juste dans le Top 10 grâce à sa victoire de dernière minute contre Nice (2-1). Le 8e but de Rémy (75e), le 1er depuis la 14e journée, a été inutile puisque Sebo (90e) a imité Mater (50e).

Enfin, le 3e relégable, Le Mans (18e), n’a réussi à réduire l’écart avec les Aiglons (17e) que d’une unité en décrochant son 17e point. La faute en revient à Sochaux qui, quoique à dix après l’exclusion de Poujol (45e), a résisté courageusement (0-0) pour garder sa 13e place et aurait même pu virer en tête si Ideye n’avait trouvé le poteau.

cd/stt

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related