Subscribe

Mort de Kadhafi: John Kerry, John McCain saluent la fin d’une ère

Plusieurs élus du Congrès américain, dont les influents sénateurs John Kerry et John McCain, ont salué jeudi la fin d’une ère en Libye après l’annonce de la mort du dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi.

“La mort de Kadhafi marque la fin du règne de la terreur et la promesse d’une nouvelle Libye”, écrit John Kerry dans un communiqué. “C’est un moment extraordinaire, mais les jours qui viennent ne seront pas faciles. Les révolutions du Moyen-Orient nous rappellent que la mise en place d’un ordre politique libre et tolérant est plus difficile que de faire tomber (un régime) despotique”, ajoute le sénateur démocrate Kerry, président de la commission des Affaires étrangères de la chambre haute. Au passage, M. Kerry salue l’action de l’administration américaine en rappelant qu’elle avait été critiquée “à la fois pour avoir réagi trop tôt et pas assez”. “Il est indéniable que la campagne de l’Otan a évité un massacre et largement contribué à la défaite de Kadhafi”, affirme le sénateur.

De son côté, le sénateur républicain John McCain estime dans un communiqué que “la mort de Mouammar Kadhafi met fin à la première phase de la révolution libyenne”. Selon lui, “les Libyens ont libéré leur pays”. “Maintenant, les Libyens peuvent concentrer leurs immenses talents au renforcement de leur unité nationale, en reconstruisant leur pays et leur économie, en réalisant la transition démocratique et en préservant la dignité et les droits de l’homme pour tous les Libyens”, écrit M. McCain.

Le sénateur appelle les Etats-Unis, leurs alliés européens et leurs partenaires arabes à soutenir les Libyens, dans la “phase suivante de leur révolution démocratique”. L’ancien rival républicain de Barack Obama à la présidentielle de 2008 a été l’un des plus actifs partisans au Congrès américain de l’intervention militaire en Libye. Il s’était rendu en Libye auprès des rebelles luttant contre les forces pro-Kadhafi, à Benghazi, puis à Tripoli.

La présidente de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, la républicaine Ileana Ros-Lehtinen, a quant à elle estimé dans un communiqué que “si la mort de Kadhafi et la défaite de ses fidèles est confirmée, cela marque un moment crucial pour les Libyens”. Elle ajoute que M. Kadhafi, outre les “traitement cruels” infligés à son peuple, “est aussi responsable d’attentats dans lesquels des Américains ont péri”. Elle affirme aussi que “la chute de Kadhafi donne espoir à tous ceux qui dans le monde sont opprimés par des tyrans”.

De son côté, le sénateur républicain Mark Kirk, qui avait accompagné M. McCain lors de sa visite à Tripoli en septembre, a salué la “fin du règne de Kadhafi” ajoutant qu'”une nouvelle chance pour la liberté, la prospérité et une place dans la communauté internationale” s’ouvrait aux Libyens. “L’administration, en particulier la secrétaire (d’Etat) Hillary Clinton mérite nos félicitations”, écrit le sénateur dans un communiqué.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related