Subscribe

Mort de l’actrice Farrah Fawcett, icône de la télévision des années 70

L’actrice américaine Farrah Fawcett, surtout connue pour son rôle dans la série télévisée “Drôles de dames” et sex-symbol des années 70, est morte jeudi à 62 ans après trois ans de lutte contre le cancer.

L’actrice à la crinière blonde est morte dans un hôpital de Los Angeles, entourée de ses amis et de sa famille, peu avant 9H30 jeudi (16H30 GMT), ont annoncé les médias américains.

“Elle est partie. Elle appartient désormais à l’éternité”, a déclaré son ami de longue date, l’acteur Ryan O’Neal, cité par l’édition en ligne du magazine People.

“Elle a rejoint sa mère et sa soeur, et son Dieu. Je l’aimais de tout mon coeur. Elle va me manquer énormément. Elle était consciente par intermittences. Je lui ai parlé toute la nuit”, poursuit l’acteur. “Je lui ai dit à quel point je l’aimais. Elle se trouve dans un endroit meilleur désormais”.

La chaîne de télévision ABC avait annoncé lundi que l’acteur de 68 ans, avec lequel elle avait entretenu une liaison à éclipses pendant 27 ans, voulait épouser Farrah Fawcett. “Elle a accepté”, avait indiqué Ryan O’Neal.

Plus tôt dans la journée, ABC avait indiqué que l’actrice, qui souffrait d’un cancer du côlon, se trouvait dans un état critique. “Je ne suis pas sûre qu’elle réussisse à passer la journée”, avait commenté l’animatrice et journaliste Barbara Walters, qui avait précisé que la comédienne avait “reçu les derniers sacrements”.

Farrah Fawcett, actrice et mannequin jusqu’alors inconnue, était sortie de l’anonymat en 1976 à la faveur d’une affiche qui allait orner de nombreuses chambres d’adolescents.

Elle y apparaît simplement vêtue d’un maillot de bain rouge, la tête penchée en arrière, ses cheveux blonds tombant en cascade sur ses épaules, un sourire éclatant aux lèvres. L’image fait un tabac et se vend à 12 millions d’exemplaires.

Farrah Fawcett était également populaire pour son rôle dans la série “Drôles de dames” (“Charlie’s Angels” selon le titre original), dans laquelle trois jolies jeunes femmes mènent des enquêtes pour le compte d’une agence de détectives privés.

Elle ne participe qu’à 29 des 116 épisodes de la série, et tente, en vain, de s’imposer à Hollywood, mais sa carrière se déroulera principalement à la télévision. Son rôle de femme battue dans le téléfilm “Autopsie d’un crime”, lui vaut une nomination aux Emmy Awards, l’équivalent des Oscars pour la télévision.

Farrah Fawcett avait épousé dans les années 1970 l’acteur Lee Majors, héros de la série “L’homme qui valait 3 milliards”, dont elle s’était séparée en 1979, avant d’entamer sa longue relation avec Ryan O’Neal (“Love Story”, “Barry Lyndon”), dont elle a eu un fils, Redmond, en 1985.

La nouvelle de son cancer, survenue en octobre 2006, avait déclenché un énorme mouvement de sympathie de la part de ses fans.

Dans une interview publiée en mai par le Los Angeles Times, Farrah Fawcett critiquait l’appétit des médias pour les détails sur sa santé, expliquant qu’il était plus facile de lutter contre une maladie “sans être sous un microscope”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related