Subscribe

Naissance de Veolia Transdev, géant des transports publics

Les opérateurs de transports publics français Transdev et Veolia Transport ont annoncé jeudi leur fusion, qui donne naissance à Veolia Transdev, un champion mondial du secteur.

Après le feu vert fin décembre de l’Autorité de la concurrence, il restait aux deux groupes à informer leurs instances représentatives du personnel et à la Commission des participations et des transferts à donner son avis. C’est désormais chose faite. Veolia Transdev, présent dans 28 pays, pèsera plus de 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires, ce qui le place parmi les tout premiers opérateurs de transports en commun dans le monde.

Le directeur général du nouveau groupe, fort de 110.000 employés, sera Jérôme Gallot, président de CDC Entreprises. Ses activités iront des antiques tramways de Hong Kong aux trains de banlieue de Boston en passant par le futur tram de Rabat et de nombreux réseaux français (Grenoble, Montpellier, Nantes, Nice, Rouen, Strasbourg…).

Le nouveau groupe sera dans un premier temps détenu à parité par Veolia Environnement, la maison mère de Veolia Transports, et la Caisse des dépôts, celle de Transdev, avant une mise en Bourse “dès que les conditions du marché le permettront”. La fusion avait été annoncée en juillet 2009. Veolia avait alors été préféré à Keolis, filiale de la SNCF, pour le mariage avec Transdev.

Dans l’opération, la RATP est sorti du capital de Transdev (dont elle détenait 25,6%) en échange de la reprise de 16 filiales issues des deux opérateurs en France et à l’étranger. La Régie va ainsi s’implanter au Royaume-Uni et en Suisse, renforcer sa présence en Italie et prendre position dans de nouvelles régions en France. Le groupe franchit ainsi “une étape importante de son développement, son chiffre d’affaires s’élevant désormais à 4,7 milliards d’euros”, a indiqué la RATP dans un communiqué distinct.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related