Subscribe

NBA : bilan de la saison des Français

Emmené par le duo Joakim Noah et Tony Parker, les joueurs français de NBA ont encore marqué la meilleure ligue de basketball du monde de leurs empreintes cette saison. De Boris Diaw à Johan Petro, en passant par Rodrigue Beaubois, retour sur la saison des 12 bleus.

Les cadres de l’équipe de France au rendez-vous

Tony Parker : le meneur de l’équipe de France a tout simplement réalisé la meilleure saison de sa carrière. Malgré une élimination prématurée dans la course au titre et une vie privée tourmentée, « TP » a su rester concentré sur son jeu et ainsi devenir le parfait lieutenant du leader argentin de l’équipe, Manu Ginobili. Un bilan de très bon augure pour le championnat d’Europe avec l’équipe de France en septembre prochain.

Joakim Noah : actuellement au top de sa forme, le fils de Yannick est devenu depuis cette saison l’un des trois meilleurs pivots de la ligue. Encore en course pour le titre avec son équipe des Chicago, « Yooks » réalise une saison quasi-parfaite malgré une absence de deux mois en début d’année à cause d’une blessure au pouce. Considéré comme l’un des hommes de base de l’avenir de la franchise de l’Illinois, Joakim Noah s’est vu récemment prolongé son contrat de cinq saisons.

Boris Diaw : comme à l’accoutumée, « Babac » a encore effectué une saison très intéressante. Joueur le plus complet des Charlotte Bobcats, le capitaine de l’équipe de France affiche la même régularité dans ses performances depuis ses débuts en NBA en 2003. Malgré une saison compliquée pour son équipe, Boris Diaw a su tirer son épingle du jeu par des prestations de haut vol.

Nicolas Batum : après avoir vécu une première partie de saison extrêmement compliquée, l’ancien Manceau s’est bien rattrapé en seconde partie d’année. Revenu au top de sa forme, Nicolas Batum a su redevenir le leader défensif de la franchise des Portland Trailblazers au meilleur moment, aidant son équipe à effectuer de longues séries de victoires. Malgré une fin de saison en boulet de canon, la franchise de l’Oregon a chuté au premier tour des playoffs lors d’une série épique face aux Dallas Mavericks.

Turiaf, Piétrus, Beaubois : même combat

Ronny Turiaf : l’ancien pivot de l’université de Gonzaga a tout vécu cette année au sein des New York Knicks. Des hauts, comme lors de ses superbes prestations défensives face aux grosses écuries de la ligue. Mais aussi des bas, avec des pépins physiques à répétition qui lui ont fait rater 28 matches de saison régulière. Apprécié du public du Madison Square Garden, Ronny Turiaf, à qui il reste encore un an de contrat, espère prolonger son aventure dans la franchise de New York.

Rodrigue Beaubois : Blessé durant plusieurs mois, la saison de Rodrigue Beaubois est à oublier au plus vite. Malgré une dernière partie de saison régulière intéressante, le meneur guadeloupéen a rechuté de sa blessure au pied gauche au début des playoffs. Il suivra donc la suite de l’excellent parcours de son équipe des Dallas Mavericks depuis les tribunes.

Mickaël Piétrus : son transfert aux Phoenix Suns au mois de janvier dernier devait servir à relancer la saison jusque là très poussive de celui que l’on surnomme « Air France ». Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que cette escale dans l’Arizona n’a pas permis à Mickaël Piétrus de décoller à nouveau. Ne bénéficiant pas d’un temps de jeu régulier, l’arrière guadeloupéen est arrivé malgré tout à réaliser quelques bonnes performances. Éliminé de la course aux playoffs bien avant la fin de saison régulière, les Phoenix Suns souhaitent malgré tout conserver l’ailier français dans leurs rangs.

Des intérieurs en progression

Johan Petro : le pivot des New Jersey Nets a effectué une saison intéressante malgré un temps de jeu encore irrégulier. Auteur de quelques prestations solides en deuxième partie de saison, Johan Petro a progressé dans le jeu, semaine après semaine, dans une franchise en pleine reconstruction. Jouissant de la confiance de son staff, l’ancien joueur des Denver Nuggets espère voir augmenter son temps de jeu et ses responsabilités dès la saison prochaine.

Ian Mahinmi : après deux saisons difficiles à San Antonio, le natif de Rouen a  réussi à rebondir dans une autre franchise texane. Fréquemment utilisé par son entraîneur lors de la saison régulière, l’intérieur de l’équipe de France a disparu de la rotation de l’équipe depuis le début des playoffs. Malgré cela, la direction des Dallas Mavericks souhaite le conserver pour la saison prochaine.

Kévin Séraphin : le joueur des Washington Wizards a vécu une première année d’apprentissage intensive. Malgré un début de saison poussif, le jeune Guyanais a réussi à prouver qu’il avait le niveau pour jouer dans le meilleur championnat du monde, après de belles prestations individuelles en seconde partie de saison. Apprécié de son entraîneur pour son éthique de travail et son abnégation, Kévin Séraphin sera l’un des Français à suivre la saison prochaine.

Ajinça, Sy : un avenir NBA en pointillés

Alexis Ajinça : en fin de contrat avec les Toronto Raptors, l’ancien pivot de l’équipe de France ne sait toujours pas de quoi seront faits les lendemains. Après trois saisons en Amérique du Nord, Alexis Ajinça n’a toujours pas réussi à s’imposer en NBA et songe à retourner en Europe. À ce jour, il n’aurait toujours pas reçu de proposition de prolongation de contrat de la part de la franchise canadienne.

Pape Sy : 3 matches pour 8 minutes de jeu. C’est le temps qu’a passé Pape Sy sur les parquets de la NBA jusqu’à présent. En une saison, c’est peu, trop peu pour pouvoir démontrer quoi que soit. À l’instar d’Alexis Ajinça à Toronto, le meneur des Atlanta Hawks est également en fin de contrat avec la franchise de Géorgie. Les chances de le voir revenir en Europe à la fin de la saison sont plus que probables.

Related