Subscribe

NBA : onze Français très attendus

Onze Français fouleront les parquets de NBA cette saison. Outre les habitués Tony Parker et Joakim Noah, Nicolas Batum pourrait faire les gros titres. A surveiller également, les premiers matches aux Etats-Unis d’Evan Fournier et de Nando De Colo.

Cette année encore, la France sera le pays étranger le plus représenté en NBA. Pour certains, la ligue américaine de basket n’a plus de secrets. C’est le cas de Tony Parker qui va entamer sa douzième saison avec les San Antonio Spurs. Le triple champion NBA espère faire au moins aussi bien que la saison dernière, c’est-à-dire atteindre la finale de la conférence ouest. Il aura cette année deux Français à ses côtés : Boris Diaw, transféré en mars dernier et Nando de Colo. Si Boris Diaw devrait bénéficier d’un temps de jeu conséquent, rien n’est moins sûr pour Nando de Colo. Drafté par la franchise texane en 2009, ce dernier avait préféré jouer en Espagne ces trois dernières années pour acquérir plus d’expérience. Après avoir signé un contrat de deux ans en juillet 2012 avec l’équipe de Tony Parker, il va porter le maillot des San Antonio Spurs pour la première fois cette saison.

L’autre star française de la NBA, Joakim Noah, espère que 2013 sera son année. Après une saison 2012 gâchée par une blessure dès le premier tour des play-offs, le Français s’est longuement préparé pour être à 100% de ses capacités dès les premiers matches. Nul doute que les Chicago Bulls auront besoin de lui pour affronter les têtes d’affiche de la NBA que sont Miami, Oklahoma, et les Los Angeles Lakers.

Batum, la confirmation

La pression sera cette année sur Nicolas Batum. Le Français a signé cet été une prolongation de contrat de quatre ans avec son équipe, les Portland Trail Blazers, pour un montant de 46 millions de dollars. Soit quatre fois plus que lors de son précédent contrat. Au Français de montrer que ses dirigeants ont eu raison de lui faire confiance. Etincelant parfois, mais très irrégulier, Nicolas Batum rêve cette saison d’un destin à la Tony Parker. Il faudra pour cela impressionner le nouveau coach des Trail Blazers, Terry Stotts, qui attend du Français qu’il “dynamite et facilite le jeu d’attaque de l’équipe”.

Pour Ronny Turiaf, l’équation est différente. Transféré cette été chez l’équipe qui monte, les Los Angeles Clippers, le Français devra retrouver un temps de jeu conséquent, après un passage à Miami où il n’aura que peu joué mais gagné un titre NBA. Même chose pour Johan Petro qui est passé des Brooklyn (ex-New Jersey) Nets aux Atlanta Hawks dans l’espoir d’engranger quelques minutes par match. Quant à Ian Mahinmi, transféré aux Indiana Pacers, son temps de jeu devrait grandement s’allonger s’il confirme ses excellentes performances lors des matches de préparation.

Enfin, Kévin Séraphin devrait être lui titulaire cette saison avec les Washington Wizards si les blessures ne gâchent pas encore sa saison. Même chose pour Rodrigue Beaubois qui, après les transferts de Jason Kidd et Jason Terry, peut logiquement aspirer à une place dans le cinq majeur de Dallas.

Evan Fournier, une nouvelle vie à Denver

Drafté par Denver en 2012 à la 20e position, le jeune Français, qui portera le numéro 94, ne sait pas encore quel temps de jeu l’attend cette saison. Et ce malgré les nombreux compliments de son entraîneur, George Karl, après les matches de pré-saison. L’ancien joueur de Poitiers devra en effet faire face à une redoutable concurrence de joueurs expérimentés. Alors, à 19 ans, Evan Fournier espère entrer dans le plus grand nombre de matches et confirmer ses titres de meilleur espoir du championnat de France en 2011 et 2012.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related