Subscribe

NBA – Saison 2009-2010: dix Français sur la ligne de départ

Revue d’effectif des dix “Frenchies” qui sont sur la ligne de départ de la saison NBA, à partir de mardi:

 

Tony Parker (San Antonio), en NBA depuis 2001

2008-09: 72 matches (71 titularisations), 34 min, 3,1 rbds, 6,9 passes, 21,9 pts en moyenne par match. En play-offs: 5 matches (5), 36 min, 4,2 rbds, 6,8 passes, 28,6 pts.

Après sa meilleure saison (3e All star game, 2 fois joueur de la semaine à l’Ouest, barre des 10.000 points en saison régulière franchie, 13 matches à plus de 30 points), “TP”, qui dit “entrer dans ses meilleures années”, devra de nouveau se surpasser pour que ses Spurs posent des problèmes aux Lakers en Conférence ouest. Son objectif ? “Gagner le titre! Il n’y en a pas d’autre.”

 

Boris Diaw (Charlotte), en NBA depuis 2003

2008-09: 80 matches – Phoenix: 22 (0), Charlotte: 58 (58), 34 min, 5,4 rbds, 4,1 passes, 13,3 pts.

L’ultra polyvalent Diaw a encore besoin de développer des qualités de leader sur le parquet pour servir d’exemple aux jeunes Bobcats, qui n’étaient pas loin de se qualifier pour les premiers play-offs de leur histoire en avril mais ont craqué en fin de saison par manque d’expérience.

 

Mickaël Piétrus (Orlando), en NBA depuis 2003

2008-09: 54 matches (25), 24,5 min, 3,3 rbds, 9,3 pts. En play-offs: 24 matches (0), 26 min, 2,6 rbds, 10,5 pts.

Grande révélation des play-offs, “Air France” a montré qu’il ne fallait pas le cantonner au rang de simple “joueur défensif”. Courtney Lee parti, il peut viser de retrouver une place de titulaire chez les finalistes 2009, aux cotés de quatre All Star: Dwight Howard, Vince Carter, Rashard Lewis et Jameer Nelson. La clé pour lui sera de rester en bonne santé sur toute une saison.

 

Joakim Noah (Chicago), en NBA depuis 2007

2008-09: 80 matches (55), 24 min, 7,6 rbds, 1,4 contre, 6,6 pts. En play-offs: 7 matches (7), 39 min, 13 rbds, 2 contres, 10 pts

Un seul mot d’ordre: capitaliser sur de probants play-offs, où sa hargne et sa motivation ont agréablement surpris. “Mon rôle a toujours été la défense et les rebonds. Je vais rester agressif au rebond offensif, rester près du panneau et foutre ma merde…”, rigole-t-il.

 

Nicolas Batum (Portland), en NBA depuis 2008

2008-09: 79 matches (75), 18,4 min, 2,8 rbds, 5,4 pts. En play-offs: 6 matches (5), 10 min, 2 pts.

Après avoir surpris son monde lors de sa saison de rookie, malgré des play-offs où il a été invisible, et s’être distingué en équipe de France cet été, le plus dur reste à faire pour lui: confirmer. Un défi qui commence mal puisque son club a annoncé lundi que l’ailier français allait devoir passer sur la table d’opération vendredi pour soigner une déchirure cartilagineuse à cette épaule droite qui le handicape depuis de longs mois. La durée de son indisponibilité est encore inconnue.

 

Ronny Turiaf (Golden State), en NBA depuis 2005

2008-09: 79 matches (26), 21,5 minutes, 4,6 rbds, 2,1 passes, 2,2 contres, 5,9 pts.

Le pivot de l’équipe de France a vécu une première saison médiocre chez les Warriors. Il est désormais l’heure de montrer que l’adaptation est faite.

 

Johan Petro (Denver), en NBA depuis 2005

Statistiques: 49 matches – Oklahoma: 22 (10), Denver: 27 (12), 11,5 min, 3,2 rbds, 3,4 pts. En play-offs: 10 matches (0), 2,6 min, 1 pt

Objectif: batailler pour grappiller des minutes derrière Chris Andersen et Nene et enrayer sa lente chute dans l’anonymat des joueurs d’appoint.

 

Yakhouba Diawara (Miami), en NBA depuis 2006

2008-09: 63 matches (20), 13,4 min, 1,3 rbd, 3,4 pts. En play-offs: 5 matches (0), 4 min, 1 rbd

Ce serait le moment pour lui d’essayer de changer le cours d’une carrière NBA qui tombe dans l’anecdotique.

 

Alexis Ajinça (Charlotte), en NBA depuis 2008

2008-09: 31 matches (4), 6 min, 1 rbd, 2,3 pts

Fini l’observation ! Il est temps de passer à l’action pour Ajinça, qui pourrait profiter de la blessure de Tyson Chandler en ce début de saison.

 

Ian Mahinmi (San Antonio), en NBA depuis 2007

Seulement six matches NBA au compteur après un exercice 2008-09 perturbé par une opération de la cheville droite. Son été avec l’équipe de France lui servira-t-il de tremplin ?

 

Rodrigue Beaubois (Dallas)

Le meneur de jeu est le seul nouveau venu tricolore en NBA. La vitesse du N.25 de la draft a déjà fait des dégâts en pré-saison mais sa capacité à prendre des fautes aussi. Il sera placé sous l’aile de Jason Kidd, qui a déjà dit de lui: “Rodrigue a du talent, il va nous aider à gagner des matches”.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related