Subscribe

Neige : un dimanche difficile pour les transports

D’abondantes chutes de neige sur la moitié nord de la France dimanche ont rendu délicate la situation sur les routes et dans les aéroports, dont Roissy-Charles-de-Gaulle où 40% des vols ont été annulés jusqu’à la fin de la journée malgré le redoux en Ile-de-France.

“La journée sera très difficile”, a reconnu sur RTL le secrétaire d’Etat aux Transports Thierry Mariani. Tandis qu’un redoux semblait s’amorcer, avec seulement douze départements en vigilance orange neige-verglas contre une trentaine en début de matinée, le gros point noir de la journée a été Roissy-Charles-De-Gaulle, où 40% des vols doivent être annulés à partir de 16H00 quand 25% l’ont été depuis le début de la journée.
Environ 20.000 voyageurs étaient en attente de leur avion en début d’après-midi dans les différents aérogares, sans signe de pagaille.
Les responsables de l’aéroport ont demandé à leurs homologues européens de ne plus laisser décoller les appareils à destination de Roissy jusqu’à 14H30 heure française. Une bonne partie de la journée, seules deux des quatre pistes ont pu être utilisées.
L’aéroport d’Orly, au sud de Paris, a connu beaucoup moins de perturbations avec une moyenne de 45 minutes de retard. D’autres voyageurs ont été piégés à l’aéroport de Beauvais, l’Oise étant particulièrement touchée.

Côté météo, la pluie gagnait progressivement du sud vers le nord, se mêlant à la neige puis la remplaçant et la vigilance orange a été levée pour douze départements d’Ile-de-France, de Basse-Normandie, d’Eure-et-Loir.
Douze autres départements restent placés en vigilance orange, de la neige tombant en abondance de la Haute-Normandie au nord de la Picardie et au nord de la Lorraine. Les conditions de circulation sur les routes ont été généralement délicates mais le trafic est resté fluide.
En milieu de matinée, deux convois de véhicules blindés et de 4×4 ont quitté le camp militaire de Satory (Yvelines) pour se positionner de manière préventive près d’Houdan (Yvelines) sur la N12 et dans la vallée de Chevreuse sur la N10. De nombreux Français semblent avoir écouté les recommandations de ne prendre leur voiture qu’en cas d'”absolue nécessité”. Il leur a été demandé de s’équiper de préférence de chaînes ou de pneus neige et de se munir de couvertures et de provisions. Dans toutes les zones concernées, la circulation des poids lourds restait interdite en milieu d’après-midi et les camions étaient escortés en convoi vers des “aires de stockage”, comme à Saint-Arnoult dans les Yvelines, où plus de 400 routiers, dont de nombreux étrangers, sont bloqués depuis samedi. Ces interdictions préfectorales ont sans doute permis d’éviter la pagaille de la nuit du 8 au 9 décembre, quand des milliers de Franciliens avaient été empêchés de rentrer chez eux. Dans la capitale et en proche banlieue, où la neige a cessé de tomber en début d’après-midi, une quinzaine de lignes de bus ont repris leur service, un début encore modeste mais dans lequel la RATP voulait voir une “tendance”.

La Tour Eiffel a été fermée aux visites dimanche en raison des importantes chutes de neige. La neige a longtemps tenu sur la Tour, phénomène très rarement observé.
Autre déception pour les Parisiens: le concert de Lady Gaga, prévu dimanche soir au Palais Omnisports de Paris Bercy, a été annulé car une partie des camions de la tournée est bloquée par l’arrêté préfectoral. Les matches de Ligue 1, Lille-Nancy et Lens-Caen, ont été reportés sine die.

Sur le réseau SNCF, il fallait compter avec des retards allant de 20 minutes à une heure.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related