Subscribe

“New York Mon Amour”, un album de famille

Les murs de la Furman Gallery du Lincoln Center hébergent 90 photographies inédites de Catherine Verret Vimont. Intitulée “New York Mon Amour”, cette série d’instantanés amateurs offre un panorama intimiste du cinéma français à New York.

Comme son mari à l’époque, l’ex-ambassadeur de France aux Etats-Unis Pierre Vimont, Catherine Verret a fait la promotion de son pays à travers son art le plus significatif : le cinéma.

Le gotha du septième art, de Jean Reno à Isaach de Bankolé en passant par Paul Morrissey, s’était donc donné rendez-vous  à New York, le 14 septembre dernier pour le vernissage de l’exposition de cette ex-directrice du bureau du film français d’Unifrance1 au Lincoln Center. Richard Pena, directeur des Programmes à la prestigieuse Film Society of Lincoln Center, président des “Rendez-vous with French Cinema” à New York et francophile accompli, l’y poussait depuis des années. “Cette première exposition n’aurait pas vu le jour sans lui”, assure Catherine Verret.

Insistant sur l’aspect amateur de ses clichés, l’ex “Madame Cinéma” de New York explique son projet par la singularité de ses rencontres avec le petit monde d’artistes. “J’ai eu la chance de travailler au quotidien avec des gens immenses qui m’ont fait toujours confiance. Chaque photo leur a été soumise et chaque photo a été approuvée par l’artiste”, explique-t-elle avec le sourire.

La photographe ne saurait être tenue pour responsable des avatars techniques. On l’a dit, ce n’est pas une photographe de profession. Mais c’est ce lien affectif fort que l’on retrouve dans la chaleur conviviale, souvent rieuse et non-préméditée des photos de Catherine Verret qui font leur qualité. “Catherine Verret a créé l’album de famille essentiel de tous ceux que nous avons admiré et aimé”, résume l’artiste William Klein.

Catherine Deneuve, Danièle Thompson, Costa-Gavras, Isabelle Huppert, Gérard Depardieu, Barbet Schroeder, Benoît Jacquot, Olivier Assayas, Charlotte Gainsbourg, Claude Lelouch, Jeanne Moreau, Lambert Wilson ou Patrice Chéreau. La liste des célébrités photographiées est longue ! Toutes  semblent s’être pris au jeu de la sollicitation ludique du portrait, sans se soucier du cadrage ou de l’éclairage. “Ces photos ont été prises entre deux moments d’exercice promotionnel, à la faveur d’un instant de récréation”, poursuit la photographe.

Une intimité professionnelle

Le décor est souvent imposé dans l’urgence comme un lobby de cinéma, un taxi, une chambre d’hôtel, une coulisse de tournage  C’est le lieu de rendez-vous des gens de cinéma toujours pressés. L’occasion, pour Catherine Verret, d’exercer ses réflexes afin d’obtenir des photographiés qu’ils sortent de leurs routines de pose. Un exercice d’autant plus difficile que le métier de ses sujets, cinéastes ou acteurs, tient précisément au contrôle de leur image.

Ici, on y découvre Catherine Deneuve, magnifique sur la banquette arrière d’une voiture. Là, la toute jeune Vanessa Paradis, rayonnante de fraicheur dans ses jeunes années. Ou le sourire extasié de Jean-Jacques Benneix au petit matin, le visage couvert de mousse à raser, lorsqu’il apprend que son film, 37°2 le matin, vient d’être sélectionné au festival  de Cannes en 1986.

En l’écoutant commenter l’un après l’autre sa petite centaine de clichés qui compose son musée personnel, on saisit alors à quel point la photographe a immortalisé quelque chose d’unique. On ne le répètera jamais assez : le style, le beau, le réussi – qui font le lit de tous les académismes – ne sont pas la raison d’être de cette exposition. Ces photographies captent autre chose, de beaucoup plus personnel. Catherine Verret Vimont a écrit, sans s’en rendre compte, le roman photographique intime du cinéma français de ces vingt dernières années.

1Unifrance est l’organisme chargé de la promotion des films français aux Etats-Unis.

Infos pratiques

L’exposition “New York mon amour, a view of French cinema” par Catherine Verret-Vimont est à voir à la galerie Furman jusqu’au 4 octobre 2011. Une exposition realisee en collaboration avec les Services Culturels de l’Ambassade de France et UniFrance. Gratuit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related