Subscribe

Newt Gingrich désormais en tête des sondages

Newt Gingrich, un des huit candidats à l’investiture républicaine pour la présidentielle américaine de 2012, a pour la première fois détrôné le favori de la course Mitt Romney, selon un sondage publié mardi.

L’ancien président de la Chambre des représentants sous Bill Clinton arrive ainsi en tête avec 26% des intentions de vote, contre 22% pour M. Romney, selon ce sondage national de l’Université Quinnipiac réalisé auprès de sympathisants républicains. Dans le cas d’un duel entre MM. Gingrich et Romney, le premier devancerait même le deuxième de 10 points (49% contre 39%).

Pourtant, dans un autre volet du sondage réalisé auprès d’électeurs de tous les partis, les Américains considèrent Mitt Romney comme le candidat le plus capable de vaincre Barack Obama. 44% d’entre eux voteraient ainsi pour lui, contre 45% pour M. Obama. Le président enregistre une légère baisse dans les intentions de vote affichées par rapport à un sondage du 2 novembre où il était crédité de 47%. Et les électeurs républicains sont même 38% à estimer que Mitt Romney est plus à même que M. Gingrich (23%) de vaincre M. Obama.

Les bourdes et les accusations de scandale sexuel à l’encontre d’Herman Cain, l’ancienne coqueluche des républicains, ont fait chuté les intentions de vote de 30% à 14%. M. Gingrich, qui plafonnait encore à 10% le 2 novembre, est le dernier candidat en date “à se hisser au sommet, propulsé par les conservateurs qui restent sceptiques au sujet du gouverneur Mitt Romney”, estime Peter Brown de l’Université Quinnipiac. “La question pour Gingrich est de savoir s’il est seulement la dernière tendance du mois ou s’il peut se maintenir à ce niveau (de popularité)”, ajoute-t-il. Au total, “74% des sondés disent préférer (contre 24%) un candidat avec lequel il partagent les points de vue plutôt qu’un candidat qui est mesure de remporter” l’élection, précise-t-il.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related