Subscribe

Nicolas Demorand prêt à prendre les rênes de Libération

Nicolas Demorand, homme de radio et de télévision avant tout, est sur le point de prendre la tête du quotidien Libération, succédant ainsi à Laurent Joffrin.

Nicolas Demorand, qui animait la tranche 18H00-20H00 à Europe 1 depuis la rentrée 2010, a accepté la proposition des actionnaires de Libération de diriger le quotidien, mais sa nomination doit encore être entérinée par le Conseil de surveillance et approuvé par un vote de la rédaction.

Son nom était avancé depuis plusieurs jours pour succéder à Laurent Joffrin qui occupe les triples fonctions de coprésident du directoire, directeur de la rédaction et directeur de la publication. Laurent Joffrin, dont le retour est annoncé au Nouvel Observateur, doit achever une mission confiée conjointement par les actionnaires de Libération et du Nouvel Obs pour étudier les coopérations possibles des deux titres. Le Conseil de surveillance doit cependant décider de l’étendue des fonctions de Nicolas Demorand, notamment s’il coiffera une, deux ou les trois casquettes portés actuellement par Laurent Joffrin.

Nicolas Demorand, 39 ans, a effectué toute sa carrière dans l’audiovisuel (France Culture, France Inter, i-TELE et France 5). Il sera remplacé à Europe 1 par Nicolas Poincaré, ancien grand reporter de 49 ans, passé par France Inter, RTL, TF1 et France Infos. L’absence totale d’expérience dans la presse écrite de Nicolas Demorand devrait être compensée par l’adjonction d’un bras droit issu de la rédaction du quotidien.

Une des hypothèses, avancée par le quotidien Le Monde, serait un tandem associant Nicolas Demorand comme coprésident du directoire de Libération à Vincent Giret, actuel directeur délégué du journal, qui prendrait en mai la rédaction.

Pour être désigné à la direction de la rédaction, le candidat proposé par les actionnaires doit encore recevoir l’assentiment de la rédaction par un vote. La procédure prévoit que 66% des votants ne s’opposent pas à la nomination, autrement dit que le futur directeur soit approuvé à plus de 34%. Lors de sa dernière nomination, Laurent Joffrin avait recueilli 66% de votes en sa faveur.

Mercredi, se tenait un Conseil de surveillance de Libération qui devait évoquer la succession de Laurent Joffrin. Les représentants des actionnaires de Libération devait également entériner une recapitalisation du groupe Libération par le groupe immobilier Colbert, propriétaire des locaux du journal. Libération doit bénéficier de quelque 12 millions d’euros d’argent frais, destiné à son développement, le journal ayant renoué avec l’équilibre, avait récemment expliqué Nathalie Colin, coprésidente du directoire du quotidien.

La succession de Laurent Joffrin s’inscrit dans un vaste mouvement dans les médias s’apparentant à un jeu de chaises musicales : Laurent Joffrin retourne au Nouvel Obs où il succèdera à Denis Olivennes parti diriger Europe 1 (plus Paris Match et le Journal du Dimanche), tandis que Nicolas Demorand quitte la station du groupe Lagardère pour rejoindre Libération.

Parallèlement, Le Monde vient d’engager son processus de désignation d’un nouveau directeur. Les repreneurs du groupe vont soumettre dans les semaines qui viennent le nom d’Erik Izraelewicz au conseil de surveillance du quotidien.

Related