Subscribe

Nouvelle rentrée pour Éducation Française Greater Seattle

EFG Seattle offre pour la deuxième année des classes périscolaires en langue française permettant aux enfants francophones scolarisés dans des établissements publics américains de conserver et renforcer leur langue maternelle.

Le besoin d’une telle structure se faisait sans doute sentir depuis plusieurs années, mais le projet d’EFG Seattle (Éducation Française Greater Seattle) a d’abord vu le jour grâce à la volonté d’une maman, Sophie Coffinières. Installée depuis une dizaine d’années aux États-Unis, elle est arrivée à Seattle avec sa famille en 2008. Mère de deux jumeaux de cinq ans, et bientôt d’une petite fille, elle a d’emblée fait le choix de scolariser ses enfants dans des établissements publics américains. Comme beaucoup d’expatriés, elle tenait cependant au  maintien de la langue française chez ses jumeaux qui, bien qu’ayant deux parents français, s’expriment en anglais lorsqu’ils jouent ensemble. Après avoir entendu parler du programme FLAM, (français langue maternelle) qui permet de mettre en place des cours de soutien en français avec une subvention de l’État français, elle a choisi cette option. D’autres parents l’ont rapidement rejointe. Ensemble ils se sont s’organisés, ont monté EFG Seattle en avril 2009 et obtenu une subvention.

Les premières classes ont ouvert leurs portes en septembre 2009 avec l’idée d’offrir un programme abordable et de proximité, pour des familles dont les enfants parlent déjà le français, mais qui, sans soutien, risquent de le perdre sur le long terme. L’attrait est aussi, pour les enfants, d’évoluer dans un environnement francophone étendu et non plus limité à leur foyer familial. « Les enfants ne réalisent pas forcément l’intérêt qu’il peut y avoir à parler une autre langue si celle-ci est uniquement parlée par leurs parents, explique en experte Sophie Coffinières. Le programme leur permet d’accepter leur langue et leur différence car ils se rendent compte que d’autres enfants sont dans la même situation. À la fin de l’année scolaire, ils créaient une véritable petite communauté. »

Le curriculum d’EFG Seattle est inspiré du programme de l’Éducation nationale et d’autres programmes similaires existant déjà aux États-Unis.  Trois classes sont actuellement proposées : Les Petits Bouts (3-4 ans) qui couvre le cycle des apprentissages premiers (expression orale, langage, initiation à l’écrit) ; Les Petits Écoliers (5-7 ans), qui couvre le cycle des apprentissages fondamentaux (expression orale, lecture compréhension, apprentissage de l’écriture) ; et la classe des Grands (8-12 ans), qui couvre le cycle des approfondissements (développement de l’oral, de l’écrit et de la lecture). À cela s’ajoute une initiation aux diverses cultures francophones, toujours accompagnée de cette idée sous-jacente de garder l’enseignement du français ludique, par l’introduction de chansons, pièces de théâtre, jeux ou autres. Cette année, une bibliothèque mobile comportant plus de 500 supports a circulé dans les classes.

Avec 80 % de réinscriptions et des effectifs passés de 32 à plus de 55 élèves actuellement, EFG Seattle est en train d’imposer sa marque auprès des familles francophones de Seattle. Cependant Sophie Coffinières met en garde ceux qui voudraient comparer son programme à celui des écoles franco-américaines. Pour elle, EFG Seattle n’est pas là pour concurrencer le programme de telles écoles, ce que l’association serait d’ailleurs bien incapable de faire avec  trois heures de classe par semaine. Elle souhaite qu’EFG Seattle soit simplement perçu comme un service offert aux familles souhaitant maintenir et consolider la langue française de leurs enfants.

Informations et inscriptions :

http://efgseattle.org/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Les mille et une vies d’une casse-couLes mille et une vies d’une casse-cou Delphine Pontvieux, qui vit à Chicago depuis dix ans, vient de publier un roman en anglais, ETA Estimated Time of Arrest, et a décroché un rôle dans le remake américain de Laughing Out […] Posted in Education
  • Nuit blanche à SeattleNuit blanche à Seattle Le 28 avril, la chambre de commerce franco-américaine du Pacifique Nord-Ouest (FACCPNW), à Seattle, a tenu son gala annuel au Washington Athletic Club de Seattle. Sur fond de robes du […] Posted in Education