Subscribe

Obama à Hollywood pour parler économie

Le président des Etats-Unis Barack Obama devait visiter mardi un studio de cinéma, rencontrer des magnats d’Hollywood et prononcer un discours sur l’économie dans l’agglomération de Los Angeles.

Barack Obama est attendu vers 11h à Glendale, banlieue nord de la mégalopole californienne, pour une visite des studios DreamWorks Animation, à qui l’on doit les franchises à succès “Shrek”, “Madagascar” et “Kung Fu Panda”. Selon son programme, Barack Obama va aussi profiter de sa venue dans la capitale mondiale du divertissement, siège des plus grands studios (Universal, Fox, Paramount, Sony, Warner…), pour rencontrer des “représentants du secteur du cinéma”. La Maison Blanche n’a pas communiqué leurs identités dans l’immédiat.

Barack Obama doit conclure son passage chez DreamWorks par un discours consacré à l’économie. Selon son porte-parole adjoint Josh Earnest, le secteur du cinéma “est l’un des moteurs les plus puissants de la croissance économique en Californie du Sud”. “Lors de sa visite chez DreamWorks, il parlera de certaines des politiques qu’il a promulguées et exhortera le Congrès à en adopter davantage pour soutenir la reprise” de l’économie, a ajouté Barack Earnest.

Barack Obama, depuis son arrivée lundi en Californie, a surtout participé à des réunions de levée de fonds, dont deux en soirée à Beverly Hills, aux domiciles respectifs de l’ancien champion de basket NBA Earvin “Magic” Johnson et du producteur de télévision Haïm Saban, qui ont rapporté quelque cinq millions de dollars au total au parti démocrate.

Avant de se rendre chez DreamWorks, Barack Obama devait caser une nouvelle réunion de levée de fonds dans son agenda, chez Marta Kauffman, créatrice de la série télévisée culte “Friends”, selon le quotidien spécialisé Variety. Le dirigeant de DreamWorks Animation, Jeffrey Katzenberg, est l’un des donateurs les plus fidèles et les plus efficaces de Barack Obama: il avait convaincu des stars d’Hollywood de contribuer à hauteur de 15 millions de dollars à la campagne de réélection du président en mai 2012, à l’occasion d’un dîner chez George Clooney.

Interrogé lundi par des journalistes sur cette coïncidence, Barack Earnest a assuré que “le soutien de Barack Katzenberg à la politique du président n’a pas joué de rôle dans notre décision de visiter” ses studios. “C’est plutôt l’occasion de mettre en évidence le succès d’une entreprise”, a-t-il ajouté.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related