Subscribe

Obama et Netanyahu : une rencontre mais pas d’accord

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est entretenu à deux reprises avec le président Barack Obama mardi soir à Washington, mais aucun signe de percée n’est apparu immédiatement sur la délicate question de la colonisation, en dépit des pressions américaines.

M. Netanyahu n’a pas quitté la résidence présidentielle immédiatement après l’entretien, qui a duré 90 minutes selon un responsable américain, et était totalement fermé à la presse. Il a demandé à contacter ses collaborateurs, a indiqué un responsable américain ayant requis l’anonymat. Puis il a souhaité revoir le président américain. Un second entretien de 35 minutes a eu lieu entre les deux hommes.

Fait inhabituel le président américain ne s’est pas présenté avec son visiteur devant les caméras à l’issue de la réunion.
Quelques heures plus tôt, le Premier ministre avait planté le décor de sa rencontre avec le dirigeant du pays principal allié d’Israël. “Si les Américains soutiennent les demandes déraisonnables présentées par les Palestiniens concernant un gel de la construction à Jérusalem, le processus politique risque d’être bloqué pendant un an”, avait-il lancé à des journalistes.

Et au moment-même où se déroulait la rencontre, plusieurs médias israéliens ont annoncé que la municipalité israélienne de Jérusalem avait donné son feu vert final à la construction de 20 logements à l’emplacement d’un hôtel palestinien à Jérusalem-Est.

Cette annonce, si elle est confirmée, résonnera comme un écho de l’incident qui a déclenché il y a deux semaines la crise actuelle entre Israël et les Etats-Unis: l’annonce de 1.600 nouvelles constructions à Jérusalem-Est, en pleine visite du vice-président américain Joe Biden. Washington avait fermement condamné l’initiative.
Avant de se rendre à Washington, M. Netanyahu avait offert des gestes de bonne volonté, mais refusé de discuter de Jérusalem. “Le peuple juif a construit Jérusalem il y a 3.000 ans et le peuple juif construit Jérusalem aujourd’hui”, a-t-il réitéré lundi soir devant l’AIPAC, le principal groupe d’influence américain pro-Israël réuni en congrès à Washington.

Avant la rencontre à la Maison Blanche, le secrétaire du cabinet de M. Netanyahu avait assuré que ce dernier était satisfait de ses premiers entretiens à Washington. “Les relations entre Israël et les Etats-Unis sont inchangées”, a expliqué Zvi Hauser. Quant au désaccord à propos de Jérusalem, il “remonte à 1967, et il s’agit de divergences entre amis”.

Quelques heures après, un communiqué officiel laconique diffusé à Jérusalem a assuré que la rencontre s’était déroulée dans une “bonne atmosphère”. “Les équipes [des deux pays] vont continuer mercredi à discuter des idées évoquées durant cette rencontre”, a affirmé le bureau du chef du gouvernement israélien, sans autre précision.
Des responsables de la Maison Blanche ont eux refusé de qualifier tant le ton des discussions que leur teneur.

Le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs, a qualifié l’entretien d'”honnête” et de “direct”. Il a également affirmé que Barack Obama avait demandé au Premier ministre israélien de prendre des mesures pour bâtir la confiance dans le processus de paix au Proche-Orient.

Le différend entre les alliés sur la Ville Sainte “a été glissé sous le tapis pendant de très nombreuses années, mais ce n’est plus le cas”, juge Michelle Dunne, de la fondation Carnegie, en rappelant l’appel lancé lundi aux deux parties par la secrétaire d’Etat Hillary Clinton pour qu’elles “discutent de bonne foi” du statut de la ville

Malgré ces tensions, les USA continuent de soutenir leur allié israélien. Ils se sont ainsi opposé à la condamnation, par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU réuni à Genève, de la construction de “logements pour des colons israéliens” à Jérusalem-Est. Les Etats-Unis ont été le seul des 47 Etats membres du Conseil des droits de l’homme à voter contre cette résolution sur “les colonies de peuplement israéliennes” dans les territoires palestiniens.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related