Subscribe

Obama nomme son ambassadeur en France à un poste à Washington

Le président Barack Obama a nommé mardi l’actuel ambassadeur des Etats-Unis en France, Charles Rivkin, à un poste de l’administration diplomatique centrale à Washington, a annoncé la Maison Blanche.

M. Rivkin, qui avait été nommé à Paris en mai 2009, quelques mois après le début du premier mandat de M. Obama, a été nommé secrétaire d’Etat adjoint pour les affaires économiques, a précisé l’exécutif américain dans un communiqué. Cette nomination devra être approuvée par le Sénat. Aucun détail n’a été donné dans l’immédiat sur la date de départ de M. Rivkin de France. M. Rivkin, avant d’être nommé à Paris, avait dirigé des sociétés de production audiovisuelles, après avoir été analyste financier.

Diplômé des prestigieuses universités de Yale et Harvard, il figurait en 2008 parmi les principaux donateurs de la première campagne présidentielle de M. Obama. Ce dernier avait poursuivi la tradition de nominations “politiques” à la tête de grands postes diplomatiques. Le séjour de M. Rivkin à Paris a été marqué par plusieurs crises, tout dernièrement une affaire de surveillance présumée des communications en France par l’agence de sécurité nationale américaine (NSA), après des révélations de presse qualifiées mardi de “complètement fausses” par le directeur de cette agence de renseignement.

Le nom de M. Rivkin avait été aussi mentionné lors de l’affaire Wikileaks, quand en décembre 2010 des télégrammes diplomatiques américains volés avaient été publiés. Sous la signature de l’ambassadeur, on apprenait ainsi que le président français de l’époque, Nicolas Sarkozy, faisait preuve de “mauvais caractère”. Lors du passage de M. Rivkin à Paris, les Etats-Unis ont lancé des initiatives en direction des banlieues défavorisées françaises, à travers des projets artistiques, des débats et des programmes d’échange.

La Maison Blanche n’a pas donné de détails mardi soir sur l’éventuel successeur de M. Rivkin à la tête de la mission diplomatique américaine en France, installée avenue Gabriel à Paris, tout près du palais de l’Elysée.

En 2012, des rumeurs avaient circulé sur l’arrivée à ce poste – ou à Londres – d’Anna Wintour, papesse new-yorkaise de la mode et autre donatrice de premier rang aux campagnes électorales de M. Obama. La Maison Blanche avait refusé de les confirmer mais avait expliqué que voir une personne non issue du sérail diplomatique diriger une ambassade n’était pas sans précédent.

Quant au favori pour le poste, Marc Lasry, il a dû jeter l’éponge après avoir été cité dans une affaire de parties de poker clandestines.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related