Subscribe

Obama pense à Anna Wintour pour devenir ambassadrice des Etats-Unis en France

Le président américain pourrait récompenser le soutien financier de la rédactrice en chef du célèbre magazine de mode Vogue en la nommant à Paris ou Londres selon l’agence Bloomberg.

L’information a de quoi surprendre, pourtant la pratique est commune outre-Atlantique. Barack Obama songerait à nommer Anna Wintour comme ambassadrice des Etats-Unis en France ou en Grande-Bretagne, selon Bloomberg, qui cite deux sources proches du dossier. Une façon pour le président américain réélu de récompenser l’activisme et le soutien financier de l’icônique rédactrice en chef du magazine Vogue. La First Lady Michelle Obama soutiendrait sa nomination à Paris, selon le Dailymail. En juin, le Guardian évoquait déjà une possible nomination de Anna Wintour, née britannique, mais comme ambassadrice à Londres.

Pour ce poste, Anna Wintour (63 ans) serait en compétition directe avec Matthew Barzun, président financier de la campagne présidentielle d’Obama et ancien ambassadeur en Suède de 2009 à 2011, selon les sources anonymes. Wintour et Barzun font tous les deux parties des plus importants donateurs de la campagne du président démocrate en 2011 et 2012 (plus de 2 millions de dollars chacun). De son côté, Marc Lasry, financier et fondateur du hedge fund Avenue Capital Management convoiterait le prestigieux poste d’ambassadeur à Paris.

La Maison Blanche ne dément pas

Selon Bloomberg, Louis Susman devrait prochainement quitter son poste à Londres. Interrogée par l’agence économique, la porte-parole du magazine Vogue a indiqué que Anna Wintour n’était pas intéressée par un poste diplomatique et qu’elle était “très heureuse dans son travail actuel”. La papesse de la mode à la coupe au carré et aux lunettes noires, surnommée “Nuclear Wintour”, est réputée pour sa discrétion, mais surtout pour sa froideur et son exigence.

Soumise à la question, la Maison Blanche a de son côté préféré botter en touche. “Je pense que le président recherche talent, sagesse et caractère dans toutes ses nominations personnelles et qu’il le ferait quel que soit le poste en question”, a répondu son porte-parole Jay Carney sans jamais citer de noms. “Il y a eu beaucoup de diplomates efficaces dans l’histoire de ce pays, qui ne se sont pas nécessairement élevés au sein du corps diplomatique”, a-t-il ajouté.

Pas vraiment convaincu par ces réponses évasives, le correspondant de la chaîne ABC, Jake Tapper, a alors demandé : “Le président a-t-il vu Le diable s’habille en Prada ?”, suscitant l’hilarité de la salle de presse de la Maison Blanche. Le porte-parole s’est lui contenté d’un sourire gêné. Le film sorti en 2006 met en scène l’actrice Meryl Streep dans le rôle d’une rédactrice en chef tyrannique d’un célèbre magazine de mode new-yorkais, en partie inspiré par Anna Wintour.

Activisme et levées de fonds

Lors de la Fashion Week de Paris, fin septembre, Anna Wintour en avait profité pour organiser un dîner de collecte de fonds en faveur du président-candidat démocrate. Scarlett Johansson, Stella McCartney, Kanye West, Mick Jagger et Jennifer Lopez comptaient parmi les invités (place à 2 500 dollars ou 10 000 dollars avec le dîner). Au total, la soirée avait permis de récolter 350 000 dollars pour la campagne d’Obama. La reine du gotha avait déjà co-organisé début août un dîner chez le producteur de cinéma Harvey Weinstein en présence du président, récoltant 2,3 millions de dollars (place à 35 800 dollars). Deux mois plus tôt, Anna Wintour inaugurait son opération de levées de fonds au domicile new-yorkais de l’actrice Sarah Jessica Parker.

Après leur élection, les locataires de la Maison Blanche nomment souvent des proches ou des contributeurs financiers dans les chancelleries du monde entier. Louis Susman, actuel ambassadeur américain en Grande-Bretagne, était banquier à Chicago et donateur pour la campagne de Barack Obama en 2008 avant d’être nommé à ce poste par le président élu. Tout comme le propriétaire de l’équipe de football américain des Pittsburgh Steelers, Dan Rooney, également nommé ambassadeur en Irlande. Ou encore Charles H. Rivkin, ancien dirigeant de l’entreprise qui a mis au point le Muppet Show, la Jim Henson Company, et actuel ambassadeur des Etats-Unis en France.

Anna Wintour dans un spot de campagne de Barack Obama diffusé en juin :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related