Subscribe

Obama promulgue un plan de 600 millions pour la sécurité frontalière

Le président américain Barack Obama a promulgué vendredi un plan visant à renforcer la sécurité à la frontière avec le Mexique, doté de 600 millions de dollars.

M. Obama a apposé devant les photographes son paraphe sur ce texte de loi adopté la veille par le Sénat, qui avait spécialement interrompu ses vacances d’été à cet effet.
La loi prévoit le déploiement de 1.500 agents supplémentaires ainsi que la mise en service de drones (avions sans pilotes) supplémentaires le long des 3.100 km de frontière que se partagent Etats-Unis et Mexique. L’objectif est de mieux juguler l’immigration illégale et le trafic de drogue venus du Mexique.
La loi doit être financée par une augmentation de 2.000 dollars du prix des visas imposés aux entreprises étrangères qui envoient des professionnels qualifiés aux Etats-Unis pour des missions temporaires.
Cet aspect du texte a été contesté en Inde, pays dont les entreprises envoient chaque année des milliers de spécialistes aux Etats-Unis pour travailler comme ingénieurs ou techniciens chez leurs clients.
Dès jeudi, M. Obama avait salué l’adoption de ce texte, en rappelant aussi sa volonté de voir le Congrès adopter à terme une réforme de l’immigration.
Sujet explosif, en particulier à moins de trois mois d’élections législatives à risque pour la majorité démocrate au deux chambres du Congrès, la question de la réforme de l’immigration s’est rappelée à l’administration Obama avec l’adoption en avril par l’Arizona (sud-ouest) d’une loi migratoire très controversée.
L’une de ses dispositions principales, suspendue fin juillet par la justice dans l’attente d’une décision sur le fond, prévoyait d’autoriser les forces de police à vérifier le statut migratoire de toute personne interpellée. Pour ses opposants, la loi légalisait de fait le délit de faciès.
M. Obama a dit son désaccord avec cette loi, tout en concédant qu’elle traduisait la frustration des habitants des zones frontalières face au phénomène de l’immigration illégale.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related