Subscribe

Obama propose un sommet aux républicains pour sauver la réforme de la santé

Le président américain Barack Obama tente le tout pour le tout afin de parvenir à une réforme de l’assurance maladie, proposant de réunir élus républicains et démocrates à la Maison Blanche dans l’espoir de débloquer ce projet emblématique du début de son mandat.

“Je veux une grande réunion pour que républicains et démocrates passent en revue toutes les meilleures idées afin de pouvoir avancer” sur cette réforme, a déclaré dimanche M. Obama.

Les deux chambres du Congrès ont déjà adopté des versions distinctes de ce projet en première lecture fin 2009. Mais le processus de fusion de ces textes a été interrompu par la victoire inattendue d’un républicain lors d’une élection sénatoriale partielle le 19 janvier.

Réduits à 59, les alliés de M. Obama se sont retrouvés privés de leur “super-majorité” de 60 votes sur 100 à la chambre haute qui leur permettait d’éviter une obstruction des républicains.

Ces derniers sont restés unis dans leur rejet d’une remise à plat d’un système de santé aujourd’hui dominé par les assureurs privés.

Le sommet, qui se déroulerait à la Maison Blanche le 25 février après des vacances parlementaires, serait télévisé, selon un haut responsable de la Maison Blanche.

M. Obama, qui avait promis pendant sa campagne victorieuse de 2008 un processus transparent dans l’élaboration de cette réforme, a été critiqué pour ne pas avoir tenu sa promesse de faire diffuser des débats internes à l’antenne de la télévision parlementaire.

Près de trois semaines après le changement de la donne au Congrès, M. Obama assure toujours à ses partisans et aux Américains qu’il ira de l’avant, et a exhorté la semaine dernière les démocrates à “finir le travail”.

Forcé d’un côté de remotiver ses troupes désemparées à 10 mois d’élections où les démocrates tenteront de conserver leur majorité au Sénat et à la Chambre des représentants, et de l’autre de tendre un rameau d’olivier aux républicains pour obtenir au moins un 60e vote sénatorial, M. Obama doit faire preuve d’équilibrisme.

Il a ainsi affirmé fin janvier ne pas vouloir que “les républicains restent sur la touche”.

“Je veux qu’ils travaillent avec nous pour résoudre les problèmes auxquels les familles font face, pas pour marquer des points”, a-t-il dit.

Dès dimanche, le chef de la minorité républicaine à la Chambre, John Boehner, a semblé accueillir favorablement la proposition du président, mais a aussi esquissé une plateforme de négociations.

“Evidemment, je suis content que la Maison Blanche semble s’intéresser à une vraie conversation avec les deux partis sur le système de santé”, a affirmé l’élu, en demandant à M. Obama d’opter pour une réforme “étape par étape”.

Ce processus progressif s’opposerait à la remise à plat préconisée par M. Obama, destinée à réduire les coûts d’un système qui laisse plus de 30 millions d’Américains sans assurance maladie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related