Subscribe

Obama-Romney : les Français des Etats-Unis font leur choix

Nicole, Olivier, Marc-Henry, et Marie-Odile sont nés français mais ont depuis obtenu la nationalité américaine. Tous vont voter lors de la prochaine élection présidentielle américaine, une première pour certains. Ils nous expliquent leur choix.

La déçue d’Obama

Nicole Yancey, 71 ans, bénévole, Newport News, VA

Nicole est encore indécise. “Je ne suis pas certaine à 100% mais je pense que je voterai pour Mitt Romney”. Elle attend notamment les débats pour se faire une meilleure idée des deux candidats. “La caméra est cruelle car rien ne lui échappe. L’image qu’ils projetteront sera un reflet d’eux-mêmes au naturel”. Comme beaucoup, elle a vu en Barack Obama l’immense espoir d’un changement. Mais elle est aujourd’hui déçue. “Je vois bien combien sa politique a petit à petit anéanti financièrement les PME. Et le déficit devient un gouffre qu’il faut combler au plus vite. L’insécurité des villes ne peut diminuer que si l’espoir d’une vie meilleure revient. Enfin, je ne vois plus en Obama l’identité américaine qui m’a, comme tant d’autres, séduite”. Selon elle, les élections présidentielles américaines et françaises – où elle a voté pour Nicolas Sarkozy – sont très liées. “On ne vit pas en vase clos. Notre destin est fusionné depuis plus de deux siècles”.

Contre les républicains trop réactionnaires

Olivier Fontana, 44 ans, program manager chez Microsoft à Issaquah, WA

Son tout premier vote à une élection présidentielle américaine ira à Barack Obama. Comme au mois de mai lorsque son bulletin est allé à Nicolas Sarkozy, il n’hésitera pas une seconde le 6 novembre prochain. “Pour moi la question ne se pose même pas. Il y a tellement de positions avec lesquelles je suis en désaccord avec les républicains : l’avortement, le port d’armes, la laïcité, les réductions d’impôts pour les classes aisées, le mariage homosexuel…” Selon lui, l’élection américaine est capitale, pas seulement parce qu’il vit aux Etats-Unis, mais surtout pour la marge de manœuvre bien plus importante que Barack Obama aura par rapport à François Hollande.

Le militant républicain

Marc-Henry Bruneau, 71 ans, retraité, Milwaukee, WI

Marc-Henry est un habitué des files d’attente pour aller voter à la présidentielle américaine. Pour la troisième fois, il se rendra aux urnes aux Etats-Unis et il votera, comme à son habitude, pour le candidat républicain. Expatrié, il ne veut surtout pas retrouver aux Etats-Unis ce qu’il a quitté en France : “Le projet de politique fiscale socialiste de Barack Obama ressemble étrangement à ce qui se passe en France actuellement”. Adhérent du Parti républicain depuis de longues années, il suit aussi la politique en France et a voté pour Nicolas Sarkozy le 6 mai dernier. Déçu du résultat dans l’Hexagone, il “prie” pour que Mitt Romney soit élu aux Etats-Unis.

Attachée aux droits des femmes

Marie-Odile Froment, 54 ans, directrice dans une société pharmaceutique, Indianapolis, IN

Pour Marie, il n’y a qu’Obama. Impossible pour elle d’envisager de voter pour Mitt Romney au vu de ses positions sur le droit des femmes. Ce qui ne l’empêche pas de comprendre pourquoi certaines Américaines soutiennent Mitt Romney : “Il s’agit de femmes riches qui ont peur de perdre leurs privilèges et qui, du fait de leur très forte conviction religieuse, s’opposent à l’avortement et aux droits des homosexuels”. Comme en 2008, elle votera donc pour le candidat démocrate. “La cohésion sociale, la protection santé, la séparation de la religion et de l’Etat” sont autant d’idées qu’elle partage avec l’actuel président. Elle ne s’est néanmoins pas engagée, pas séduite par les PAC’s et les campagnes publicitaires diffamatoires qui sont monnaie courante aux Etats-Unis. “L’environnement politique aux Etats-Unis est assez toxique. Le discours électoral vole au ras des pâquerettes”. La seule fois qu’elle s’est impliquée politiquement, c’était lors d’une élection locale, pour aider le candidat qui était opposé au représentant du Tea Party.

Si vous êtes Français, que vous allez voter à l’élection présidentielle américaine, et que vous souhaitez témoigner vous aussi, contactez-nous à cette adresse : gmathieu@francetoday.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related