Subscribe

Olivia Ruiz et Benjamin Biolay triomphent aux Victoires de la musique

Les 25e Victoires de la musique ont sacré Benjamin Biolay et Olivia Ruiz, qui ont chacun remporté deux trophées dont ceux des artistes masculin et féminin de l’année, tandis que Charlotte Gainsbourg est repartie bredouille.

Benjamin Biolay partait grand favori de la soirée, avec trois nominations pour ces Victoires 2010. Il a empoché celle d'”artiste interprète masculin de l’année” et celle de “l’album de l’année” pour “La superbe”. Seule celle de la “chanson originale de l’année”, décernée par le public, lui a échappé. Elle est allée à “Comme des enfants” de la jeune Québécoise Coeur de Pirate.

Il s’agit d’une reconnaissance longtemps attendue pour Benjamin Biolay. “La superbe”, son cinquième album, a été salué à sa sortie comme un des meilleurs disques de l’année par la critique. Ce double-album ambitieux est également un succès public, certifié disque de platine, avec plus de 100.000 exemplaires vendus.

Biolay y aborde une nouvelle fois son thème fétiche en disséquant un amour déliquescent sur fond de pop-songs virtuoses, d’arrangements jazzy, de touches d’électro et même de rap.

Multi-instrumentiste, compositeur et arrangeur surdoué, il s’est fait connaître du grand public au début de la décennie en signant avec Keren Ann “Jardin d’hiver” le titre qui a marqué le retour d’Henri Salvador. Mais l’artiste de 37 ans, fou de rap et de pop anglaise, a souffert d’une image de dandy un brin prétentieux, qu’il juge faussée, et a été desservi par ses déclarations à l’emporte-pièce sur la chanson française.

Autre grande favorite de la soirée avec trois nominations (artiste féminine, album de l’année et vidéoclip de l’année), Charlotte Gainsbourg est repartie bredouille. C’est Olivia Ruiz qui lui a été préférée tant pour la Victoire de l’artiste féminine de l’année que pour celle du vidéoclip avec “Elle panique”.

A tout juste 30 ans, la pétillante brunette du sud-ouest, est sacrée pour la deuxième fois de sa jeune carrière artiste féminine de l’année, après la Victoire empochée en 2007 dans la foulée du succès de “La femme chocolat”.

Agée d’à peine 19 ans, Izia, la fille de Jacques Higelin, s’est imposée comme un des jeunes espoirs de la scène française. Elle a succédé à son frère Arthur H en remportant la Victoire de l’album rock de l’année pour son premier disque “Izïa” et a également raflé la Victoire de la révélation scène.

Johnny Hallyday a, quant à lui, empoché la huitième Victoire de sa carrière en remportant le trophée du “spectacle musical, concert ou tournée de l’année”. Un an après avoir reçu une Victoire d’honneur pour l’ensemble de sa carrière, cette nouvelle récompense à une saveur particulière pour le chanteur, en convalescence après une hospitalisation en urgence en décembre à Los Angeles.

“Avec vous, j’ai partagé des moments de bonheur mais aussi des moments plus difficiles comme ceux que je viens de passer. Je vous remercie pour votre soutien et d’avoir toujours été là pour moi”, a déclaré le rockeur de 66 ans dans un message enregistré depuis Los Angeles.

Invité de marque de cette 25e édition, le pianiste et chanteur américain Stevie Wonder a reçu une Victoire d’honneur, après avoir fait se lever le public en interprétant un medley de ses plus grand succès de “Free” à “Superstition”.

Président d’honneur de cette 25e édition, Charles Aznavour a, de son côté, tiré un coup de chapeau à la jeune génération qui fait “avancer la chanson française comme elle n’avançait plus depuis les Souchon, Cabrel et autres”.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related