Subscribe

Paris veut rayonner à l’étranger à travers l’Alliance française

Le maire de Paris Bertrand Delanoë a signé lundi une convention avec l’Alliance française à travers laquelle il entend favoriser le rayonnement de la capitale à l’étranger.

“Nous avons l’ambition de mettre de la culture dans la mondialisation”, a déclaré Bertrand Delanoë, après avoir signé une convention-cadre de partenariat avec le président de la Fondation Alliance française, Jean-Pierre de Launoit.

Plus d’un millier d’Alliances sont présentes dans 135 pays pour défendre et promouvoir la culture et la langue française. Le maire a salué “le travail magnifique” des Alliances françaises “dans les endroits les plus reculés du monde”. “Je veux épauler cela”, a-t-il dit faisant valoir que “Paris est en soi un vecteur de communication culturelle”.

Concrètement, il s’agit de “professionnaliser un petit peu les coopérations et de mettre en synergie les compétences”, a-t-il dit. La Ville mettra à la disposition des 1.072 alliances, expositions, films, événements, émanant de ses bibliothèques, du Forum des Images, du cabaret des “Trois baudets” ou du 104, nouveau centre culturel du nord de la capitale, le tout “dans un cadre budgétaire maîtrisé”.

Un programme de films documentaires autour de la capitale élaboré avec le Forum des Images et la mission cinéma fait partie des premières initiatives communes qui débuteront cet automne.

M. de Launoit a plaidé en faveur d’une “mondialisation plus solidaire et plus respectueuse des différences”, soulignant l’importance de l’Alliance française “vaste réseau associatif de droit local”, très présente notamment à New York et en Amérique latine.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related