Subscribe

Pascal E. plaide non coupable en Caroline du Sud

Pascal E., le Français inculpé dans une importante affaire de drogue en Caroline du Sud, a plaidé non coupable vendredi devant un juge fédéral. Son avocat commis d’office a demandé sa libération sous caution.

Inculpé dans le cadre d’une affaire de drogue impliquant Thomas Revenel, l’ancien trésorier de l’État de Caroline du Sud, Pascal E. a plaidé non coupable vendredi à Columbia face au juge fédéral Joseph McCrorey. John Barton, l’avocat commis d’office du Français de 46 ans, a déposé une motion demandant la remise en liberté de son client dans l’attente de son procès en mars prochain. Il a proposé une caution de 100 000 dollars et une détention à domicile pour son client. Une décision du magistrat en charge du dossier est attendue cette semaine.

Pascal E., qui a une fille de 3 ans, est pour l’instant incarcéré dans une prison de l’agglomération de Columbia, la capitale de Caroline du Sud. Il doit répondre des accusations de trafic de drogue, de faux témoignage au FBI et de tentative d’intimidation de témoin. Il a été arrêté le 24 novembre dans le cadre de l’affaire Thomas Ravenel. L’ancien trésorier de Caroline du Sud avait été reconnu coupable en 2008 de complot pour distribuer de la cocaïne et avait été condamné à 10 mois de prison.

Si le Français est reconnu coupable lors de son procès prévu en mars 2010, il risque jusqu’à 70 ans de prison. « Il veut sortir de prison », lâche John Barton à propos de Pascal E. Avant son arrestation, ce dernier faisait partie de l’entourage de Thomas Ravenel et était ami avec Pasquale Pellicoro, un ressortissant italien inculpé dans cette même affaire, qui a ébranlé les milieux jet set de Charleston, et aujourd’hui en fuite. Le Français est un conseiller en affaires qui a publié plusieurs livres.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related