Subscribe

Pascal Le Deunff, nouveau visage de la France à Atlanta

France-Amérique poursuit sa présentation des nouveaux consuls généraux de France aux États-Unis. Cette semaine, Pascal Le Deunff, consul général de France à Atlanta.

Où étiez-vous avant d’être nommé à Atlanta ?
J’étais à Bangkok en Thaïlande. J’étais numéro deux de l’ambassade, chargé des questions politiques. En raison de la crise politique qui sévit depuis plusieurs années dans le pays, c’est la protection de la communauté française et de nos intérêts économiques qui m’ont le plus préoccupé. La Thaïlande est un pays captivant et ce fut un séjour extraordinaire. Je suis  également passé par la Malaisie, l’Uruguay aussi, l’Amérique centrale, l’Allemagne… C’est mon deuxième séjour aux États-Unis, car j’ai déjà été employé au consulat de San Franscico. J’assistais le consul dans diverses tâches consulaires, politiques et économiques. Ce fut à l’époque ma première expérience au sein du ministère des Affaires étrangères. C’est un grand plaisir de revenir aux États-Unis, dans une région très différente et intéressante.

Quelles sont vos principales préoccupations ?
La sécurité des Français est ma principale préoccupation, car il y a des catastrophes naturelles dans cette région. Lorsque je me déplace dans les États de ma circonscription, je recherche des relais en cas de catastrophe. Ma deuxième préoccupation est l’économie. Cette région est dynamique et a connu un taux de croissance supérieur aux autres États. Beaucoup de sociétés américaines se sont installées en Géorgie ou en Caroline du Nord. Et iI y a certains endroits dans l’Alabama qui commencent à être intéressants  dans le domaine  des nouvelles technologies notamment.

Combien y a-t-il de Français dans votre circonscription ?
Il y a environ 10 000 inscrits, mais mon prédécesseur avait multiplié ce chiffre par trois.

Sur quoi travaillez-vous également ?
Nous essayons de rationnaliser notre dispositif de consuls honoraires. Nous en avons un dans le Tennessee, en Alabama, et dans le Mississippi. Nous allons faire de même en Caroline du Sud. Nous aurons aussi un consul honoraire à Savannah qui représentera non seulement la France mais aussi l’Allemagne. Je vais parcourir cette circonscription. À Atlanta, nous avons trois projets. Nous construisons une nouvelle Maison de la France qui abritera le consulat général, la mission économique, la chambre de commerce franco-américaine et l’association Atlanta Accueil. Nous allons aussi donner un coup de fouet à notre coopération culturelle universitaire et scientifique. Nous allons avoir un nouvel attaché scientifique. Nous proposons également à toutes les associations et institutions françaises d’Atlanta de s’engager à nos côtés pour rendre la France plus visible à la fin de l’année 2010 à travers des événements culturels, des rencontres scientifiques et des programmes commerciaux. L’idée étant de planter le drapeau franco-américain à Atlanta.

La rumeur d’une fermeture du consulat d’Atlanta ou de celui de La Nouvelle-Orléans circule ponctuellement. Est-elle fondée ?
Elle est arrivée à mes oreilles et ne correspond pas à ce que nous sommes en train de mettre sur pied à Atlanta.

Infos pratiques :
La Maison de la France d’Atlanta sera dans le Lenox Building de Buckhead, 3399 Peachtree Road NE, Suite 500, Atlanta GA 3032

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • La loterie pour la carte verte est ouverteLa loterie pour la carte verte est ouverte A partir du 2 octobre, vous aurez un mois pour déposer vos dossiers et recevoir - peut-être - l'une des 50 000 cartes vertes qui seront distribuées. Attention aux sites internet frauduleux […] Posted in Education
  • La loterie pour la carte verte est lancéeLa loterie pour la carte verte est lancée C'est parti ! Vous avez un mois pour déposer vos dossiers et recevoir - peut-être - l'une des 50 000 cartes vertes qui seront distribuées. Attention aux sites internet frauduleux qui […] Posted in Education