Subscribe

Patrice Evra dément considérer Robert Duverne comme le “traître”

Patrice Evra, capitaine de l’équipe de France, a “démenti avec vigueur” auprès de l’AFP considérer Robert Duverne, préparateur physique avec qui il s’est accroché dimanche soir, comme “le traître” qui a révélé à la presse les insultes de Nicolas Anelka.

“Je souhaite démentir avec vigueur l’information relayée par certains médias selon laquelle notre refus de nous entraîner serait motivé par le fait que nous estimions que Robert Duverne était le traître évoqué” samedi, indique Evra dans un communiqué transmis à l’AFP.

“En aucun cas cette information n’est vraie. Nous avons toujours eu pleinement confiance en Robert, sur le terrain pour nous préparer physiquement, comme en dehors dans la vie quotidienne de la sélection”, conclut le capitaine des Bleus dans son texte.

Evra et Duverne ont eu un échange très vif avant la séance d’entraînement des Bleus qui a été annulée, les joueurs protestant contre le renvoi de Nicolas Anelka la veille. L’incident s’est produit alors que les autres joueurs étaient allés saluer le public qui avait été autorisé à assister à l’entraînement.

Les deux hommes se trouvaient au centre du terrain lorsque le ton est monté. Raymond Domenech s’est interposé. Evra est ensuite parti saluer le public tandis que Robert Duverne, furieux, a jeté son chronomètre.

Samedi, Evra avait exprimé sa colère de voir étalées dans la presse les insultes lancées par Anelka à Domenech à la mi-temps de France-Mexique: “Le problème de l’équipe de France n’est pas Anelka mais le traître qui est parmi nous. Il faut éliminer ce traître du groupe”.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related