Subscribe

Pétanque, Pagnol et Philadelphie

La pétanque rencontre un engouement croissant à Philadelphie.

Prononcez le mot et immédiatement  la magie opère : un déferlement d’images ensoleillées évoque des souvenirs d’apéritifs à la terrasse d’un café, des senteurs de garrigue ou des scènes cultes de Pagnol. C’est que la pétanque a vu le jour dans le Midi de la France, à La Ciotat, lorsqu’en 1907, un jeu de boules vieux comme le monde a pris un peu l’accent du coin, l’occitan provençal, pour se faire baptiser Pè (pieds) Tanca (pieu). Et oui, c’est les pieds “tanqués”, bien ancrés sur le terrain, qu’un champion de “jeu provençal”, perclus de rhumatismes et incapable de prendre son élan, décida alors de tracer un cercle au sol d’où il lancerait sa boule. Depuis, la quantité de joueurs recensés va croissant et la pétanque est devenue le dixième sport en France par le nombre de licenciés.

A Philadelphie, un groupe d’amateurs espère bientôt rejoindre officiellement les rangs de la fédération américaine. Entre temps, sous la houlette de Bill Craig, architecte francophone et francophile, des joueurs se retrouvent à tirer le cochonnet chaque dimanche depuis décembre dernier à Clark Park, un parc municipal de West Philadelphia. Parmi les nouveaux adeptes – une trentaine lorsque le beau temps est au rendez-vous – des habitants d’Harrisburg, qui participent aux compétitions hebdomadaires. Pourquoi cet engouement auprès des Américains ?

Pour Delphine Dahan, professeure à l’Université de Pennsylvanie et co-organisatrice, avec Bill Craig et Matt Pagett, du groupe Meetup Philadelphia Pétanque, l’explication est simple : “Le joueur de pétanque personnifie le “bon-vivant”. Si le jeu de boules est un concours d’adresse, il se prête également aux échanges amicaux dans une atmosphère bon-enfant et avec une douceur de vivre qui représentent de manière si caractéristique l’héritage de la France à l’étranger.” Pour Bill Craig, le jeu présente également un fort élément fédérateur, permettant à tout un chacun de se retrouver, âges et origines confondus. Sans oublier les bénéfices pour la santé : gestion du stress assurée en tirant ou en pointant au soleil !

Voilà donc nos ambassadeurs de l’art de vivre à la française partis à la conquête de Philadelphie. Gageons que leurs équipes seront fin prêtes pour le tournoi qu’ils envisagent cet automne et espérons que Bill Cosby, comédien américain originaire de Philadelphie si cocasse dans un sketch sur la pétanque, y participera !

D’ici là, venez nombreux aux rencontres Philadelphia Pétanque le dimanche à 11 heures (Clark Park’s north circle) et le mercredi ou jeudi à 18 heures (campus de l’Université de Pennsylvanie, 40e et Walnut). RSVP sur le site : www.meetup.com/PHILADELPHIA-PETANQUE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related