Subscribe

Philippe Lucas licencié pour faute grave par Canet-en-Roussillon

L’entraîneur de natation Philippe Lucas a été licencié lundi pour faute grave par son employeur, l’Office du tourisme et des sports de Canet-en-Roussillon, a-t-on appris auprès de Jean-Marie Portes, directeur de l’établissement employant Philippe Lucas.

Le motif de licenciement de l’ancien entraîneur de Laure Manaudou repose sur des “injures et propos calomnieux vis-à-vis de son employeur”, selon Jean-Marie Portes, consécutifs à un entretien de Lucas au quotidien L’Indépendant paru le 4 février.

“Suite à cet article, nous étions obligés d’en arriver là. La ville et l’institution ne pouvaient accepter une critique virulente et publique de la part de l’un de ses employés qui a une obligation de réserve. C’est toujours triste quand les histoires s’arrêtent de façon conflictuelle. Mais c’est les aléas de la vie. Il faut faire avec”, a expliqué Jean-Marie Portes.

Mis à pied le 9 février, Philippe Lucas avait d’abord trouvé refuge à Perpignan la semaine dernière où il a pu entraîner son groupe d’une dizaine de nageurs, dont la Roumaine Camelia Potec, championne olympique du 200 m nage libre à Athènes en 2004. Depuis dimanche, Lucas et ses nageurs ont rallié La Rochelle pour une durée de deux semaines.

Selon son président, Pierre Rollin, le club Canet 66 natation se réunira mercredi pour faire connaître sa position par rapport à la situation des nageurs toujours licenciés au club. Philippe Lucas était arrivé à Canet-en-Roussillon en septembre 2006 avec Laure Manadou, Esther Baron et Sarah Bey. Tous les quatre ont désormais quitté le club roussillonnais.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related