Subscribe

Philippe Marsé, le nouveau directeur de l’Alliance Française de Denver

Après le départ de Jean-François Duclos en août dernier, c’est Philippe Marsé qui le remplace à la tête de l’alliance française de Denver. Venu d’Adélaïde, le Niçois espère continuer le travail de son prédecesseur en renforçant les partenariats avec les structures existantes.

Philippe Marsé a deux points communs avec Jean-François Duclos. Celui d’avoir été à la tête des alliances françaises d’Adélaïde et aujourd’hui de prendre les rênes de celle de Denver. “ Je suis son suiveur ”, plaisante le Niçois qui est arrivé dans le Colorado alors que son prédécesseur s’en est allé en août dernier du côté de l’Oregon pour devenir professeur à la Pacific University  de Portland.

Ancien conseiller en formation continue dans un centre de langues à Sofia Antipolis, Philippe Marsé décide de quitter les palmiers de la Côte d’Azur pour l’Australie en 2007. “ J’ai toujours été très heureux dans les différents métiers que j’ai exercés, mais j’avais envie de faire autre chose. ”

Quatre ans et demi plus tard, sous contrat avec le ministère des Affaires étrangères et européennes, il lui est demandé de choisir un nouveau poste. “ Tout le monde disait que Denver était bien. Je voulais aussi me “ rapprocher de la France ” en terme de distance de vol ”, explique ce papa de quatre enfants.

Le 13 octobre dernier, le Niçois a ainsi intégré les locaux du 571 Galapago Street. “Je ne veux pas faire la révolution “, assure-t-il. “Quand on suit Jean-François Duclos, on sait que l’on intègre une structure solide. Je souhaite m’inscrire dans ses pas, mais aussi nouer un maximum de partenariats sur Denver et dans l’Etat du Colorado, autant pour l’enseignement du français que dans le domaine culturel. “A Adélaïde, il s’était par exemple fait remarqué pour avoir développé une collaboration avec l’opéra, en donnant des cours de français aux chanteurs.

Concernant la démarche qualité dans laquelle l’alliance française de Denver est engagée, depuis qu’elle fut l’une des alliances pilotes de ce projet mené par la fondation des alliances françaises et le ministère des Affaires étrangères, Philippe Marsé compte bien continuer sur cette lancée.” J’étais membre du groupe qualité pour l’Education nationale et auditeur qualité. Cela m’intéresse énormément d’améliorer encore plus nos services. “

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related