Subscribe

Plainte contre Lagardère abandonnée aux Etats-Unis

Une plainte d’actionnaires en nom collectif engagée le 13 juin dernier à New York contre le groupe Lagardère a été abandonnée, a indiqué lundi le principal actionnaire privé français du groupe européen de défense et d’aéronautique EADS, dans un communiqué.

Cette plainte, engagée par le cabinet Dreier LLP, à l’initiative de Danièle Bobin, “reposait sur l’allégation que Lagardère, Daimler (principal actionnaire privé allemand de EADS, ndlr) et certains dirigeants de EADS auraient violé le ‘Securities Exchange Act’ de 1934”, indique Lagardère. Le ‘Securities Exchange Act’ de 1934 est la loi ayant donné naissance au gendarme américain de la bourse, la SEC.

Le cabinet américain Dreier LLP n’était pas immédiatement joignable pour commentaire.

“Le 4 août 2008, Madame Bobin s’est désistée de sa procédure de class-action contre Lagardère. Cette affaire a donc purement et simplement été radiée”, a indiqué Lagardère dans son communiqué.

“Lagardère qui a toujours considéré que cette affaire était mal fondée et irrecevable se réjouit de ce désistement entraînant la fin de cette procédure intentée à son encontre”, a-t-il ajouté.

Fin mars, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), gendarme français de la Bourse, a bouclé une enquête sur une affaire de délits d’initiés concernant la vente d’actions EADS par des dirigeants de ce même groupe et les deux actionnaires privés principaux Lagardère et Daimler, avant l’annonce de nouveaux retards de livraison de l’avion géant A380 il y a près de deux ans.

L’AMF compte se prononcer “au cours du premier semestre 2009” sur d’éventuelles sanctions.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related