Subscribe

PlaNet Finance fait découvrir la micro-finance à des lycéens new-yorkais

Le bureau new-yorkais de PlaNet Finance, l’organisation internationale de micro-finance cofondée par Jacques Attali en 1998, organise cet été pour la deuxième année consécutive, son « summer program : discovering micro-finance in the field ». Trois groupes de lycéens new yorkais, issus notamment du Lycée français de New York, se rendront respectivement en Argentine, en Chine et au Sénégal, à la découverte de la micro-finance. Rencontre avec le groupe Argentine.

Le monde de la finance, dont 2008 a sans aucun doute su démontrer les excès, semble avoir trouvé avec la micro-finance un visage plus humain. L’idée est toute simple : offrir des prêts équitables et autres services financiers aux plus démunis, ces quelque 80 % de la population mondiale n’ayant pas accès au crédit bancaire traditionnel, pour les aider – sans les assister – à sortir de leur pauvreté. Le concept initié dans les années 1970 par le Bangladeshi Muhammad Yunus, permet aujourd’hui à 150 millions de micro-entrepreneurs dans 85 pays de gérer leur petite entreprise.

C’est pour mieux comprendre les mécanismes de ce capitalisme à visage humain que Charlie Javice, Michael Moison, Nicolas Kaiser et Mimi Von Schack, quatre lycéens new-yorkais, français et américains, ont décidé de partir cet été un mois en Argentine avec PlaNet Finance, l’organisation de micro-finance créée par Jacques Attali en 1998.

« Ce qu’il y a d’intéressant avec la micro-finance, c’est que c’est une pratique solidaire mais pertinente économiquement, » explique Michael. Pour le jeune homme, qui dit avoir été très tôt sensibilisé aux problématiques du monde des affaires, c’est le mariage entre humanitaire et rentabilité du modèle qui l’a d’abord séduit.

Pour Charlie, cette aventure va presque de soi : déjà impliquée dans de nombreux projets caritatifs, très active au lycée, elle voudrait, à terme, créer son propre fonds d’investissement. « Enfin, c’est un peu plus compliqué que ça… », sourit-elle. À l’entendre parler d’économie, on veut bien la croire ! En attendant de concrétiser son rêve, la jeune fille qui passe son bac cette année, a décidé de s’accorder une année pour faire un stage dans une institution de micro finance, avant d’entrer à l’université. Ce séjour d’observation dans les locaux de PlaNet Finance est donc pour elle un bon moyen de mettre le pied dans la porte…

Ce qui frappe chez ces jeunes gens, c’est le pragmatisme et la détermination avec laquelle ils parlent de leur future carrière. Sans être forcément tous rompus aux principes de la finance, ils ont une vision très mature de l’économie et s’imaginent d’ores et déjà parfaitement dans le contexte professionnel. Charlie dans la finance, Michael, à l’image de son père, se verrait bien faire une carrière dans le marketing. Plus artistique, mais tout aussi rigoureuse dans son approche du projet, Mimi rêve quant à elle d’une carrière à Broadway.

Aucun ne connaît encore l’Argentine, mais tous comptent bien profiter de l’occasion pour améliorer leur espagnol. Mimi le parle bien « mais pas encore couramment », c’est aussi pour cela que la destination l’intéressait. Pour ces jeunes gens déjà polyglottes, promis à des carrières internationales, bien sûr, l’apprentissage d’une langue de plus est primordiale.

Le séjour organisé par PlaNet Finance, durera 4 semaines, et coûtera à chacun des candidats 7000 dollars, une somme qui comprend le transport, la nourriture, l’hébergement dans un appartement du quartier de Palermo, à Buenos Aires et les services d’un coordinateur sur place. « Le profit net du programme sera ensuite redistribué entre le bureau de New York, à l’origine du projet et le bureau d’accueil », explique Sophie Romana, directrice exécutive de PlaNet Finance USA.

Les quatre jeunes gens, qui se savent privilégiés, auront notamment pour mission de compléter –en espagnol- un manuel expliquant les principes de la micro-finance, par un chapitre consacré au micro-crédit. « Ils passeront deux semaines en observation sur le terrain et deux semaines d’analyse de leurs données, à l’issue desquelles ils présenteront leurs résultats au bureau de Buenos Aires. Ils agiront en somme comme des micro consultants, » continue Sophie Romana.

Fort du succès de ce programme, qui envoie cette année 11 adolescents à travers le monde, PlaNet Finance US compte l’année prochaine, élargir la base des inscriptions et s’adresser plus largement aux élèves d’université.

Retrouvez plus d’information sur les sites de PlaNet Finance :

http://us.planetfinancegroup.org

www.planetfinancegroup.org

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related