Subscribe

Premiers pas aux Etats-Unis pour cinq start-up françaises

Cinq start up françaises  lauréates du programme Netva (New-England Technologiy Venture Accelerator sont accueillies jusqu’au 18 septembre à l’université de Boston. Le but est de leur donner les clefs nécessaires pour faire une entrée réussie sur le marché américain.

L’université de Boston accueille pour une semaine cinq jeunes entreprises technologiques françaises, lauréates du programme Netva (New-England Technology Venture Accelerator), jusqu’au 18 septembre. Cette initiative, développée par la Mission Science et Technologie de l’ambassade de France aux Etats-Unis en février 2010, aide les start-up et PME technologiques de l’Hexagone à se développer sur le marché américain. Au programme, rencontres avec d’autres entrepreneurs (internationaux et français), d’experts des différents secteurs technologiques. Le projet a été récompensé en mai dernier du “Prix recherche et innovation” lors de la 7e édition des Initiatives de l’économie.

Les sociétés ainsi distinguées Axenis, Kode, 3DTV solutions, Didhaptic et Phycosource bénéficieront d’un programme d’accompagnement personnalisé, créé en partenariat avec le Centre d’entrepreneuriat technologique (ITEC) et l’incubateur international de l’université de Boston (reconnu par la NBIA comme l’un des 12 meilleurs incubateurs au monde pour le développement de jeunes pousses étrangères) et du réseau des incubateurs et technopoles français RETIS. Les lauréats rencontreront les conseillers du Commerce extérieur de la France, des experts français présents aux Etats-Unis depuis plus de dix ans et au service des entreprises françaises. L’objectif est donc d’aider ces très jeunes entreprises à adapter le plus rapidement possible leurs produits et leur business plan au marché américain. « Le but in fine est de permettre à nos entreprises qui ont des technologies remarquables d’être compétitives internationalement et de créer de nouveaux emplois en France », explique Yann Le Beux, responsable du programme au sein du consulat de Boston.

Un panel d’une quinzaine d’experts français (entrepreneurs, directeur d’incubateurs et professeurs d’entrepreneuriat) s’est réuni à Paris en mai dernier pour sélectionner 12 projets prometteurs parmi 33 candidats. A Boston, un comité composé d’une dizaine d’experts américains a ensuite évalué le potentiel des projets sur le marché, ne gardant que cinq candidats, dont 3DTV Solutions. Bruno Deschandelliers, est le directeur commercial de cette entreprise qui développe le 3D sans lunettes. Une technologie applicable dans le domaine des loisirs mais aussi à des domaines telles que l’imagerie médicale et la conception assistée par ordinateur. Aucun doute pour cette jeune société de 3 ans, les Etats-Unis sont l’avenir. “C’est un pays très bien équipé et les clients potentiels sont plus nombreux. Notre objectif est donc de finaliser un accord avec des éditeurs de logiciel”, confie Bruno Deschandelliers.

Pour l’édition 2011 du programme, les start-up technologiques seront invitées à s’inscrire sur le site de Netva.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related