Subscribe

Près de la moitié des Américains pensent que les Blancs sont discriminés

Quelque 46% des Américains jugent que les Blancs sont victimes de discrimination, contre 51% qui pensent le contraire, révèle un sondage du centre de recherche Brookings publié mardi.

Une majorité d’Américains blancs se dit discriminée. Cette opinion monte jusqu’à 60% au sein des électeurs du parti républicain et ceux qui adhèrent aux idées de la mouvance ultra-conservatrice du tea party. En revanche, chez les Noirs et les Hispaniques, seules trois personnes sur dix pensent que les Blancs sont victimes de discrimination. Cette enquête indique en outre que, dix ans après le 11-Septembre, les Américains se sentent à 53% plus en sécurité qu’avant les attentats, au prix toutefois de ce qu’ils considèrent être une restriction de leurs libertés. Et pour 69% des sondés les Etats-Unis sont moins respectés dans le monde. Pour réaliser cette enquête, le centre Brookings et l’Institut public de recherches sur les religions ont interrogé 2.450 personnes tout au long du mois d’août.

L’immigration, autre thème abordé lors de l’enquête, est perçue par les Américains comme un phénomène globalement positif, mais il appelle cependant certaines réserves de leur part. Quelque 87% des sondés pensent que les immigrés travaillent dur. Pour autant, sept Américains sur dix estiment que les migrants les plus récemment installés sur le sol américain ne s’intègrent pas aisément. Au chapitre religieux, les Américains se montrent indécis sur la place de l’islam dans leur pays. Quelque 47% jugent que les valeurs véhiculées par cette religion sont incompatibles avec le mode de vie américain, contre 48% qui pensent le contraire. “Ce sondage suggère que nous sommes en plein débat sur les conséquences pour la société et la vie politique américaines de l’essor de la diversité religieuse et ethnique”, soulignent les auteurs de l’enquête.

 

Related