Subscribe

Présidentielle américaine : 45 millions de dollars pour Obama en février

Barack Obama et son parti démocrate ont levé 45 millions de dollars en février pour financer sa campagne de réélection en novembre, a annoncé lundi l’équipe du président américain sortant, soit 50% de plus qu’en janvier mais moins qu’il y a quatre ans.

Dans un communiqué sur son site internet, le comité de campagne a révélé que 348 000 personnes avaient versé de l’argent au candidat où aux démocrates en février. Ces 45 millions portent à 180 millions de dollars les montants levés par M. Obama et son parti depuis le lancement de la campagne en avril 2011. En janvier, ils avaient obtenu 29 millions de dollars.

Ces chiffres sont toutefois en baisse par rapport aux 55 millions de dollars levés par M. Obama en février 2008, quand il disputait l’investiture démocrate à Hillary Clinton. Au total, M. Obama avait raflé un montant record de 750 millions de dollars en 2007-2008. Mitt Romney, favori pour décrocher l’investiture républicaine afin de disputer la Maison Blanche à M. Obama le 6 novembre, n’a jusqu’ici obtenu que 75 millions de dollars en 11 mois, dont 11,5 millions en février.

Le parti républicain a pointé la baisse des contributions enregistrées par M. Obama entre février 2008 et février 2012, estimant qu'”après trois années de politiques qui ont fait hériter notre pays d’une dette record, d’un chômage élevé et de prix du carburant et des frais médicaux en hausse, il est évident que le président Obama peine à convaincre les électeurs qu’il mérite un nouveau mandat”.

“Le président qui a fait campagne sur le changement et l’espoir n’a pas satisfait notre pays, et les Américains sont enthousiastes à l’idée de le remplacer en novembre, cela se voit aussi bien dans les levées de fonds que dans les sondages”, a assuré une porte-parole de la formation conservatrice, Kirsten Kukowski, dans un communiqué.

De son côté, le porte-parole du comité de campagne de M. Obama, Ben LaBolt, a souligné pour sa part sur Twitter que “les candidats du parti républicain dépensent les dollars qu’ils lèvent en attaques réciproques. Nous sommes en train de lever des fonds pour l’infrastructure destinée à l’élection générale”. Ces levées de fonds sont cruciales, car elles permettent aux candidats de parcourir le pays à la rencontre des électeurs et d’acheter de coûteux espaces publicitaires à la télévision.

Mais ces chiffres ne donnent qu’une image incomplète de la course aux fonds depuis que les règles de financement des campagnes électorales nationales ont été bouleversées en 2010: la Cour suprême des Etats-Unis avait alors déplafonné les contributions des entreprises aux “super comités d’action politique”, ou “super-PAC”. Ces groupes, qui ne peuvent pas soutenir directement un candidat, mais sont libres d’acheter des espaces publicitaires pour défendre un message, ont été utilisés à foison par M. Romney et ses concurrents républicains.

M. Obama s’est récemment rallié à l’idée de bénéficier de telles structures, après les avoir critiquées. Les fonds réunis par les “super-PAC” ne sont pas inclus dans les chiffres divulgués par les équipes de MM. Obama et Romney. M. Obama participe actuellement à des réunions de levée de fonds à un rythme effréné: il a récolté quelque cinq millions de dollars rien que vendredi dernier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related