Subscribe

Présidentielle US : Mitt Romney a choisi Paul Ryan comme colistier

Le candidat républicain à la Maison Blanche révélera le nom de son colistier samedi matin, a annoncé son état-major de campagne. Mitt Romney a choisi le représentant du Wisconsin, Paul Ryan, selon plusieurs médias américains.

Selon un responsable, Mitt Romney doit en faire l’annonce à 08h45 (ET) à Norfolk en Virginie, pendant une séance photo à bord de l’USS Wisconsin, un navire désaffecté de la 2e guerre mondiale qui avait également pris part à l’opération Tempête du désert en 1991. Le représentant de l’Etat du Wisconsin, Paul Ryan, longtemps pressenti, a été choisi par le candidat républicain pour le poste de vice-président, a rapporté l’agence Associated Press, confirmant ainsi les informations des chaines NBC News et CNN, et du site The Huffington Post.

Paul Ryan, qui préside la puissante commission du Budget à la Chambre des Représentants, s’est fait le chantre du conservatisme fiscal au risque de déplaire aux électeurs indécis. A 42 ans, il est devenu l’un des élus républicains les plus influents de la Chambre, en s’attaquant à la dette faramineuse de l’Etat. Il plaide pour une nouvelle direction générale de l’économie, et a proposé en début d’année un projet de budget censé “offrir à la nation une meilleure voie pour l’avenir” et “montrer comment nous prévoyons de sauver ce pays de futures dettes, doutes et déclin”.

Les conservateurs avaient appelé Romney à faire ce pari. “Choisis Paul Ryan, le leader intellectuel du Parti républicain, l’homme qui a posé les jalons du programme politique de l’après-Obama”, a par exemple écrit l’analyste néoconservateur William Kristol dans le magazine Weekly Standard.  Le Wall Street Journal avait lui aussi appuyé le choix de Paul Ryan. Des experts soulignaient cependant que son programme fiscal et budgétaire est de la “dynamite politique” que Romney devra assumer.

Samedi, Mitt Romney va entamer une tournée dans plusieurs Etats en annonçant son choix pour le candidat à la vice-présidence à Norfolk, Virginie, a précisé un bref communiqué de l’état-major. La presse américaine spéculait ces derniers jours sur le choix du candidat à la vice-présidence — un latino, populaire mais peu aguerri, un politicien avec une longue expérience mais jugé trop “sage”, une femme — ou encore sur le moment précis de l’annonce. Elle doit intervenir avant la convention nationale du Parti républicain prévue fin août, à Tampa, en Floride.

Parmi les noms les plus fréquemment cités figurent le gouverneur du Minnesota Tim Pawlenty, 51 ans, et le sénateur de l’Ohio Rob Portman, 56 ans, tous deux dépêchés ces derniers jours par l’équipe de campagne de Romney pour attaquer le président démocrate sortant sur son bilan économique. Mais aussi le sénateur de Floride d’origine cubaine Marco Rubio et le populaire gouverneur du New Jersey Chris Christie. Mitt Romney entame ce week-end une tournée dans quatre Etats, dont la Floride et l’Ohio. Des experts avaient assuré qu’il devait révéler le nom de son potentiel vice-président dès le début de cette tournée en bus.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related