Subscribe

Primaire PS : Royal annonce qu’elle soutient Hollande pour le 2e tour

Ségolène Royal, éliminée à l’issue du premier tour de la primaire socialiste (moins de 7% des voix), a annoncé mercredi à l’AFP qu’elle soutenait au second tour François Hollande, notamment pour “amplifier” l’avance qu’il a prise dimanche dernier sur ses rivaux.

“J’apporte mon soutien à François Hollande pour trois raisons: il est arrivé en tête du premier tour et il est légitime d’amplifier cette avance, les solutions neuves que je défends seront prises en compte dans le programme du candidat: réforme bancaire, lutte contre les licenciements, moralisation de la vie politique avec le non-cumul des mandats et mutation écologique de l’économie”, a-t-elle affirmé, dans une déclaration lue à l’AFP. “La France va se trouver en mai 2012 à un moment décisif de son histoire. Nous n’avons pas le droit à gauche de manquer ce rendez-vous avec les Français qui nous attendent, efficaces et unis, à leur service”, a-t-elle fait valoir, quelques heures avant l’ultime débat de ce scrutin opposant les deux finalistes et Martine Aubry.

“J’ai décidé de prendre mes responsabilités pour aider le plus efficacement possible à la victoire de la gauche”, a ajouté l’ex-compagne de François Hollande, père de ses quatre enfants. Battue sévèrement à la primaire socialiste, la présidente de Poitou-Charentes, 58 ans, avait essuyé dimanche quelques larmes. Les dirigeants socialistes avaient rendu hommage à celle qui avait défendu les couleurs du PS en 2007, voyant dans son face-à-face malheureux avec Nicolas Sarkozy les racines de sa déroute à la primaire.

Dès dimanche soir, son ex-compagnon François Hollande avait dit mesurer “la déception de Ségolène Royal. Qu’elle sache que nombre de ses idées sont aujourd’hui partagées par tous”. Martine Aubry et François Hollande lui ont rendu visite et l’ont appelée depuis, avait-on appris par l’entourage de Mme Royal. La présidente de Poitou-Charentes a été très courtisée pour ses 7%. Laurent Fabius (aubryste) avait pronostiqué mardi que Ségolène Royal “rebondirait”.

Mme Aubry, qui l’a battue en 2007 au Congrès de Reims pour une poignée de voix, avait normalisé ses rapports avec Mme Royal et elles se parlaient désormais volontiers. Mardi à Guéret (Creuse), elle faisait valoir qu’elle s’était “battue” pour que des thèmes défendus par Arnaud Montebourg et Ségolène Royal soient “inscrits” dans le projet présidentiel du PS.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related