Subscribe

Primaire républicaine: les candidats courtisent les électeurs de Floride

Les candidats à l’investiture républicaine pour la présidentielle de 2012 ont croisé le fer devant les caméras jeudi en Floride, Etat clé où les électeurs se prononceront lors d’un vote symbolique samedi pour marquer leurs préférences dans la course à la Maison Blanche.

A moins de 14 mois de l’élection de novembre 2012, la Floride avec ses 18,8 millions d’habitants et ses 29 grands électeurs sur les 270 nécessaires pour l’élection d’un président, est un Etat clé tant pour les républicains que pour les démocrates. La Floride est aussi l’Etat de l’une des étoiles montantes du parti républicain, le sénateur d’origine cubaine Marco Rubio, dont le nom est évoqué pour un possible poste de vice-président.

Même s’il écarte la possibilité de figurer sur le “ticket” républicain aux côtés du futur candidat à la Maison Blanche, le soutien de M. Rubio sera déterminant pour le prétendant républicain notamment auprès des électeurs hispaniques. Le vote symbolique de samedi est une “autre étape importante dans une longue route”, a dit M. Rubio à l’AFP mardi. “Je veux que notre candidat soit quelqu’un qui soit fort et qui puisse gagner parce que je veux du changement à la Maison Blanche”, a-t-il ajouté.

Ce vote surnommé “vote de paille” (“straw poll”) aura une portée symbolique et fera figure de test. Il devrait rassembler, selon les organisateurs, plus de 3.000 militants et responsables républicains. Dans le passé, plusieurs vainqueurs de ce scrutin ont été désignés candidats du parti par la suite: Ronald Reagan en 1979, George Bush père en 1987 et Bob Dole en 1995.

Le gouverneur du Texas Rick Perry, actuel favori de la course, sera au centre de toutes les attentions samedi car il est talonné de très près par son rival Mitt Romney, ancien gouverneur du Massachusetts, qui semblait gagner du terrain dans les sondages jeudi. Dans une enquête Gallup, 62% des personnes interrogées estiment qu’elles vont ou pourraient voter pour Mitt Romney. Dans le même sondage, réalisé auprès des électeurs républicains comme démocrates, le président Barack Obama n’obtient que 54% d’intentions de vote et le républicain Rick Perry 53%. En revanche, en Floride, où les candidats s’affronteront lors du débat républicain, M. Perry est en première position, selon un autre sondage publié jeudi par l’université de Quinnipiac, avec 28% d’intentions de vote contre 22% pour M. Romney.

Jeudi soir, M. Perry a de nouveau été critiqué par ses adversaires républicains, après avoir comparé à plusieurs reprises la très populaire “Sécurité sociale” (prestations retraites) à une escroquerie à la Madoff. La critique pourrait faire mouche en Floride, où les retraités sont nombreux. Comme prévu, les échanges ont été vifs entre MM. Perry et Romney, particulièrement sur la questions des impôts.

La représentante de la droite chrétienne Michele Bachmann, l’homme d’affaires Herman Cain, l’ex-président de la Chambre des représentants Newt Gingrich, l’ex-gouverneur de l’Utah Jon Huntsman, le représentant du Texas Ron Paul et l’ex-sénateur Rick Santorum participaient aussi au débat. Comme dans le reste du pays, les électeurs de Floride sont surtout préoccupés par l’économie. L’Etat affiche un taux de chômage de 10,7% soit plus d’un point et demi au-dessus de la moyenne nationale, et a souffert de la crise immobilière.

La politique américaine envers Cuba pourrait aussi faire partie des débats en Floride où les Cubains en exil sont nombreux. Barack Obama avait battu le candidat républicain John McCain en Floride à la présidentielle de 2008 par 51% contre 49%.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related