Subscribe

Prix Nobel: Barack Obama pressé de multiplier les efforts pour la paix

Les félicitations ont afflué après l’attribution inattendue du prix Nobel de la Paix au président américain Barack Obama mais les encouragements à redoubler d’efforts pour la paix dans le monde ont été tout aussi nombreux, prenant parfois des allures de mises en demeure.

Ce prix est un “encouragement” pour tous ceux qui souhaitent un monde plus sûr, a dit le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, tandis que la chancelière Angela Merkel y voyait “une incitation” à faire encore plus pour la paix.

Le président américain doit désormais renforcer “son engagement, en tant que leader de la nation la plus puissante du monde, pour continuer de promouvoir la paix et la fin de la pauvreté”, a souhaité la Fondation Nelson Mandela.

“Maintenant il (Obama) doit faire quelque chose” de son prix, a déclaré la dissidente ouïghour Rebiya Kadeer, car “cela augmente les attentes de le voir défendre les nations opprimées”.

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) s’est montrée tout aussi exigeante, mettant en demeure le lauréat de “passer à l’acte”.

Barack Obama, premier président noir à occuper la Maison Blanche, a été récompensé pour avoir “créé un nouveau climat dans la politique internationale”, selon le comité Nobel. Réveillé par son porte-parole qui lui a appris la nouvelle, il s’est déclaré “honoré”, selon un responsable du gouvernement américain.

L’Iran, dont les relations avec les Etats-Unis sont particulièrement tendues, a été l’un des premiers pays à réagir, demandant également au président américain de renforcer son action pour la paix.

“Nous espérons que cela (la récompense) l’incitera à emprunter la voie qui apportera la justice dans le monde”, a dit Ali Akbar Javanfekr, un conseiller du président Mahmoud Ahmadinejad.

Le Comité Nobel a annoncé son choix alors que le président américain est confronté à deux conflits ouverts: l’un en Irak, l’autre en Afghanistan.

Le président afghan Hamid Karzaï a estimé que Barack Obama était la “bonne personne” pour recevoir le prix au moment où il réfléchit à l’envoi ou non de soldats en renfort contre les talibans.

Mais les talibans ont condamné la décision du Comité Nobel, affirmant n’avoir “perçu aucun changement de stratégie pour la paix”. M. Obama “n’a rien fait pour la paix en Afghanistan, il n’a pas pris une seule mesure pour cela ou pour rendre le pays plus stable”, a estimé Zabihullah Mujahid, le porte-parole des talibans.

Barack Obama apporte “l’espoir d’un monde en paix avec lui-même”, a déclaré en revanche le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Mohamed ElBaradei.

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a esperé que “la paix prévaudra en Palestine et dans la région sous la présidence de M. Obama”.

De manière inattendue, la réaction de l’ex-président polonais Lech Walesa, lui-même lauréat du Nobel de la Paix en 1983, a été des plus critiques. “Qui, Obama? Si vite? Trop vite! Il n’a pas eu le temps de faire quoi que ce soit. Pour le moment il ne fait que proposer”, a-t-il dit à l’AFP.

En Italie, le Conseil des ministres “a applaudi à l’annonce que Barack Obama avait obtenu le prix Nobel de la paix”, a annoncé à l’issue de la réunion le président du Conseil, Silvio Berlusconi.

En France, le président Nicolas Sarkozy a adressé ses “plus chaleureuses félicitations” et salué les “efforts extraordinaires” de M. Obama “en faveur du renforcement de la diplomatie et de la coopération internationale”.

Ce choix “consacre, enfin, le retour de l’Amérique dans le coeur de tous les peuples du monde”, a-t-il dit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related