Subscribe

Prochaine station : la librairie !

Le métro parisien est emprunté chaque jour par huit millions de voyageurs. Il est la vedette de “Métronome”, un livre du comédien Lorànt Deutsch qui revisite l’Histoire au rythme du métropolitain. Véritable phénomène de société, cet ouvrage s’est écoulé à plus d’un million d’exemplaires. Et il n’est pas le seul a avoir pris la rame du succès.

“Métronome, l’histoire de France au rythme du métro parisien” (Michel Lafon) est devenu lui un petit phénomène de société. L’ouvrage s’est vendu à 900.000 exemplaires, auxquels s’ajoutent 200.000 exemplaires de la version illustrée publiée mi-octobre, a dit Michel Lafon à l’AFP. Manuel d’histoire, guide touristique et recueil d’anecdotes, la promenade ludique du comédien, parue en septembre 2009, restait début février dans le trio de tête des meilleures ventes d’essais (classement Ipsos/Livres Hebdo).

En 21 chapitres, un par siècle, portant chacun le nom d’une station de métro, cet amoureux de la capitale déroule l’histoire de France. Il commence son récit à “Cité”, au temps des Gaulois, et boucle la boucle à “La Défense”. Revenant à la surface à “Concorde”, il a aussi déniché la discrète plaque “Place Louis XVI” à l’angle du Crillon et de l’ambassade des Etats-Unis.

Le comédien a été invité dans des écoles, des clubs de lecture consacrés à l’exégèse du livre se sont ouverts dans les coins les plus reculés de France, un blog a été créé.

L’histoire du ticket de métro

Lorànt Deutsch n’est pas seul à rejoindre la rame du succès. Plébiscité par le bouche-à-oreille, un livre discret à la couverture jaune et marron, “La petite histoire du ticket de métro parisien” de Grégoire Thonnat (Télémaque), sorti en novembre 2010, atteint déjà les 15.000 exemplaires et a été plusieurs fois réimprimé, précise l’éditeur.

Grégoire Thonnat s’est penché lui sur l’histoire du ticket de métro, vieux de 111 ans et qui arrive au terminus de sa vie, dématérialisation oblige. La vie des poinçonneurs, la disparition de la 1ère classe, les premières bandes magnétiques, la révolution de la carte orange, les souvenirs de Jane Birkin ou Juliette Gréco, des anecdotes, des chiffres surprenants, parsèment, photos à l’appui, cette remontée dans le temps qui commence en 1900 avec l’Exposition universelle et la première ligne Porte Maillot-Porte de Vincennes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related