Subscribe

Pronostic : aujourd’hui, Stéphane Delbecque, PDG et cofondateur de Footbalistic

Chaque jour et jusqu’au 11 juin, Franceamérique.com vous propose le pronostic de Français installés aux États-Unis, auxquels se joindront des personnalités du foot comme Thierry Roland et Eugène Saccomano. Aujourd’hui: Stéphane Delbecque, PDG et cofondateur de Footbalistic, un site de statistiques sur le football dans la Silicon Valley.

Pensez-vous que la France va être championne du monde ?

Est-ce que je le pense ? Non. Est-ce que je l’espère ? Oui.

Quelle est pour vous l’équipe la plus susceptible de gagner ?

C’est intéressant car nous sommes en train de faire des articles sur chacune des équipes en utilisant nos statistiques pour voir lesquelles sont les meilleures. Chaque jour, on publie une analyse de chacune des équipes sur le site de Footbalistic : les points forts, les points faibles, l’attaque, la défense et des pronostics sur les performances de l’équipe. Quand on aura fini toutes les statistiques, on pourra vous dire les forces en présence. En l’occurrence, on sait très bien que les deux-trois équipes qui vont réellement faire quelque chose, ça va être l’Espagne, l’Angleterre et le Brésil, qui est toujours là. Moi, j’ai tendance à penser que l’Espagne a de très fortes chances de gagner. Après, ça dépend des matches, des rencontres. Il y a toujours des surprises.

Pour ou contre Raymond Domenech ?

Il y a certainement des personnes sur le marché des entraîneurs qui auraient plus de résultats avec l’équipe actuelle. Le fait est que Domenech a entre ses mains ce qui se fait de mieux en France et à l’étranger, et clairement, c’est sous-exploité par rapport au potentiel. Le poste de sélectionneur n’est pas un poste simplement technique mais aussi mental. Et le fait qu’il agrège autour de lui toutes ces polémiques fait que ça ne crée pas une atmosphère très bonne. On sait à quel point c’est important qu’il y ait une atmosphère positive dans un groupe. Il y a de fortes chances qu’une fois que Domenech aura fini son mandat en équipe de France, il faille reconstruire de la base pour qu’on ait des vrais résultats et qu’on puisse à nouveau s’enthousiasmer pour l’équipe de France.

Quelle est votre relation au foot ?

À Footbalistic, on joue en vrai, on joue sur console, on regarde le foot à la télé. On en mange tout le temps. C’est quatorze à seize heures de foot par jour. Le business est venu de notre passion pour le foot et du coup travailler dans le foot pour nous, c’est beaucoup moins dur que ce que ça peut l’être quand on lance une société. J’ai même inscrit ma fille de deux ans à des cours de football à San Francisco.

www.footbalistic.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related