Subscribe

Prudent, Lance Armstrong prend un avocat

Lance Armstrong s’est déclaré confiant dans l’issue de l’enquête initiée par l’Agence antidopage américaine (Usada) sur les accusations de son ex-équipier Floyd Landis, jeudi après la 17e étape du Tour de France, tout en annonçant l’engagement d’un avocat.

«Dans ce genre d’affaire, on a besoin d’un avocat, mais il ne faut tirer aucune conclusion, a annoncé Armstrong, 7 fois vainqueur du Tour de France mais seulement 23e pour sa dernière participation. J’ai confiance à 100% qu’il y aura une conclusion satisfaisante pour moi.»

Questionné sur les raisons de l’engagement d’un avocat, Armstrong a répondu: «Je n’ai rien… Encore une fois, nous sommes aux Etats-Unis d’Amérique.»

«Vous ne pouvez pas poursuivre quelqu’un qui n’a rien fait. Normalement. Mais tout au long du processus, vous devez vous défendre. C’est juste pour être en sécurité que j’ai pris un avocat», a conclu Armstrong après avoir fait appel aux services de Bryan D. Daly, un ancien procureur et spécialiste des affaires criminelles.

Les autorités américaines ont convoqué des témoins, parmi lesquels l’un de ses «ennemis», son compatriote Greg LeMond, trois fois vainqueur du Tour (1986, 1989, 1990), devant le tribunal fédéral de Californie en vue de recueillir des informations et des documents sur les quatre formations cyclistes avec lesquelles Lance Armstrong a couru (US Postal Service, Discovery Channel, Astana et RadioShack).

Trois coureurs, dont Floyd Landis, ont accusé dans des entretiens au Wall Street Journal leur ancienne équipe, US Postal, d’avoir institutionnalisé le dopage à l’époque où Armstrong dominait le Tour de France.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related