Subscribe

Quand New York prend l’accent provençal

Ils sont entre cinquante et deux cents supporters de l’association OM New York à se retrouver tous les week-ends dans un bar de l’East Village pour supporter l’Olympique de Marseille, leur équipe de football favorite. Créé en 2003, OM New York s’est, depuis, développé et fait désormais partie de la Provence Horizons Foundation, destinée à recréer un environnement provençal à New York. Club de pétanque, soirée aïoli, Manhattan n’attend plus que les cigales.

Mardi après-midi, à 15 heures pétantes, dans le bar Nevada Smiths, situé dans l’East Village, flottait comme un parfum de Provence. À vrai dire, il s’agissait plutôt d’effluves de pastis. Thierry Julliard, un maillot de l’OM sur le dos, un verre de Ricard à la main, assiste au match de football entre Marseille et Zurich. Et il n’est pas seul. Avec lui, une vingtaine de « fadas », dont la plupart appartiennent à l’association OM New York. Créée en 2003 par une bande d’amis originaires de Marseille, ce club de supporters sans frontières regroupe aujourd’hui plus de 300 personnes. « Nous sommes parfois plus de 200 à venir ici supporter l’OM pour les grands matches. Je peux vous dire que ce week-end contre Lyon, on va mettre l’ambiance », assure Thierry Julliard, étudiant en business-stratégie.

Dans ce bar, spécialisé dans la retransmission des matches de football, le groupe de supporters de Marseille est le plus connu. Alors que plusieurs rencontres concernent des grandes équipes européennes, le propriétaire du bar diffuse l’OM sur le grand écran. « Cela est dû à notre ancienneté, et à l’ambiance qu’on met dans la salle. On a été élu meilleur groupe de supporters. » Autre fierté pour les Marseillais, la possibilité désormais de commander un pastis au bar. « Devant l’abondance de la demande, ils n’ont pas eu le choix ! Mais c’est pas encore les mêmes qu’à Marseille. Ici ils mettent trois doses dans un verre ! »

« Recréer ce qui nous manque de la Provence »

Le club de supporters désormais bien développé, Xavier Thibaud, président de OM New York et maître d’hôtel au consulat de France, voit les choses en grand et souhaite bâtir un microcosme provençal. Avant le début de l’été 2009, il a ouvert, grâce à l’aide de l’ancien consul général de France François Delattre, le New York Pétanque Club, qui compte aujourd’hui cinquante-cinq membres. Tous les week-ends, des parties de pétanque sont organisées à Prospect Park à Brooklyn. « Ça a été un projet très lourd car on voulait construire un vrai boulodrome. On a aménagé seize terrains. Pour jouer ici et à n’importe quel moment, il suffit d’adhérer à l’association ». Coût de l’opération : 25 000 dollars, financés par des sponsors tels Ricard et des fonds personnels.

Depuis quelques mois, les entités OM New York et NY Pétanque Club sont regroupées derrière l’association Provence Horizons Foundation, destinée à promouvoir la Provence à New York et « permettre de recréer ce qui nous manquait » confie Xavier Thibaud. « Fonder un pôle gastronomique en organisant par exemple des soirées aïoli en partenariat avec des restaurants ou encore diffuser des films de Marcel Pagnol sont des pistes qu’on va essayer de développer. » Mais pas question de ne faire que des événements franco-français. L’association se veut ouverte à tous ceux qui veulent découvrir le patrimoine de la Provence. « La moitié des membres ne sont d’ailleurs pas des Français », précise Xavier Thibaud. L’amour d’une région n’a pas de frontières.

Infos pratiques :

Prochain match : OM-OL au Nevada Smiths dimanche à partir de 15 heures. 3 Ave entre 11st et 12st.

www.newyorkprovence.com

www.omnewyork.com

www.newyorkpetanque.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related