Subscribe

Que faire cet été à Paris ?

Un gâteau géant pour un nouveau record du monde, Disneyland à Beaubourg, des photos de Lou Doillon en exposition et du jazz manouche aux puces de Saint-Ouen…Cet été, il y en a pour tous les goûts à Paris, à commencer par ce week-end.

Du 1er au 4 juillet, la Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris tentera de battre le record du plus haut gâteau du monde avec un événement architectural savoureux : quelque 850 vrais gâteaux en forme de briques seront superposés sur une hauteur de 10 mètres, soit trois étages d’immeubles. Cette “tour sans faim” mobilisera pâtissiers, architectes, ingénieurs, spécialistes de la perspective et graphistes sur une idée du chef Gilles Stassart et de l’architecte Jean Bocabeille.
Objectif: “concilier cuisine et architecture dans une performance de la verticalité et figurer au panthéon des cultures populaires : le Guinness Book des records”. Un huissier du célèbre guide viendra contrôler l’impressionnante structure.
La “Tour sans faim” est l’un des projets de l’opération nationale “Imaginez maintenant” (en faveur de la jeune création), invités à détourner des lieux de patrimoine. Au total, 628 kg de farine, 508 kg de sucre, 350 oeufs et 18 kg de beurre seront utilisées. Puis les 850 gâteaux seront recyclés en engrais.

Les autres rendez-vous:

– Disneyland au Centre Pompidou – Dans le cadre du “Fi’Art”, festival international d’art en famille, le Centre Pompidou donne rendez-vous samedi 19 et dimanche 20 juin aux parents et à leurs enfants pour deux journées gratuites d’ateliers et performances artistiques avec la participation des élèves du Conservatoire de Lyon sur le thème des parcs d’attractions.

Le parc Disneyland Paris, qui fête cette saison la nouvelle génération des héros Disney, est invité au Centre Pompidou pour organiser des ateliers d’architecture imaginaire. Accompagnés de leurs parents, les jeunes visiteurs seront invités à concevoir l’animation de leurs rêves.

Parallèlement, Lou Doillon, la fille de Jane Birkin, présente jusqu’au 27 janvier une exposition de ses photographies sur le thème du parc d’attraction à la galerie W (44, rue Lepic, Paris XVIIIe). Le temps d’un week-end, l’actrice s’est fondue dans la foule des visiteurs avec un appareil photo. Elle présente un parcours acidulé et inattendu au coeur des attractions.

– Les Puces fêtent les arts forains – Jusqu’au 26 juillet, les Puces de Paris-Saint-Ouen mettent à l’honneur les arts forains avec une exposition de manèges anciens et des concerts de jazz manouche au milieu des stands d’antiquités des marchés Paul-Bert et Serpette. Echassiers, équilibristes, jongleurs et acrobates animeront aussi stands et allées.

Le jazz manouche et les Puces sont liés depuis longtemps: Django Reinhardt vivait à quelques mètres et a fait vibrer les lieux dans les années 30. Du vendredi au lundi, de 9h à 18h.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related