Subscribe

“Quick” halal: plainte d’un mouvement alsacien d’extrême-droite

Le mouvement régionaliste d’extrême droite Alsace d’Abord a déposé plainte à Strasbourg pour “discrimination” suite à la décision de la chaîne de restauration rapide Quick d’augmenter le nombre de ses établissements entièrement halal, a annoncé lundi son président.

“Ces restaurants étaient des lieux d’accueil, de mixité, et voilà qu’on change les règles et on réserve de fait ces établissements à la population musulmane”, a dénoncé Jacques Cordonnier lors d’une conférence de presse. “J’ai pensé qu’il était important d’alerter le procureur de la République sur le projet de Quick. Quand on lit l’article 225-1 du Code pénal, on se rend compte que le délit de discrimination à raison d’une appartenance religieuse est clairement caractérisé”, a-t-il fait valoir. La plainte a été déposée vendredi, a précisé le responsable du mouvement régionaliste, qui revendique 300 adhérents et a obtenu 4,98% des voix aux dernières élections régionales. “Nous avons également saisi la Halde”, la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité, a ajouté M. Cordonnier.
Le parquet de Strasbourg a indiqué ne pas avoir encore reçu la plainte. L’enseigne de restauration rapide Quick a annoncé la semaine dernière qu’elle étendait de 8 à 22 le nombre de ses restaurants ne proposant que de la viande halal. Sur les 14 nouveaux établissements halal, deux sont situés en Alsace. La municipalité (PS) de Strasbourg avait dans un premier temps estimé cette nouveauté de Quick “inopportune”, avant d’afficher une position plus neutre, soulignant qu’il s’agissait d’une initiative privée. M. Cordonnier, qui assure ne pas avoir “de démarche critique systématique vis-à-vis de l’islam”, a fustigé de son côté une décision prise “pour des raisons purement mercantiles” et qui va selon lui contribuer “à ghettoïser encore plus les quartiers” à forte population musulmane. Il dénonce en particulier le fait que le client qui se rend dans les restaurants halal “participe, qu’il le veuille ou non, au financement de certaines organisations musulmanes qui délivrent les certifications de l’abattage halal”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related