Subscribe

Rama Yade réclame la tolérance zero envers l’homophobie dans le sport

La secrétaire d’Etat aux Sports Rama Yade, a appelé vendredi les dirigeants du sport français à n’avoir “aucune tolérance envers ce genre de discrimination”, évoquant le cas du footballeur homosexuel de DHR dont le club a refusé de renouveler la licence.

“Il ne faut pas transiger avec ce genre de choses”, a ajouté Mme Yade, interrogée par l’AFP. “Même si la fédération est un acteur extérieur (à l’affaire, ndlr), elle est responsable du sport de masse. Si l’homophobie est avérée dans cette affaire, elle doit être sanctionnée”. Fin août, Yoann Lemaire, joueur ans du club de Chooz (DHR ardennaise) s’était vu refuser sa licence par ses dirigeants qui souhaitaient selon leurs termes “protéger les deux parties”, club et joueur, après des incidents ayant opposé ce dernier à des joueurs homophobes.
“Notre droit est suffisamment développé pour permettre de sanctionner ces comportements”, a ajouté Mme Yade en réponse à Jean-Claude Hazeaux, président de la Ligue de Champagne-Ardennes, qui s’était dit incapable de sanctionner le club faute de textes adaptés. La secrétaire d’Etat a notamment rappelé que le club de Créteil Bébel avait été puni après avoir refusé de rencontrer le Paris Foot Gay lors d’un match officiel en octobre dernier.

A la suite de cette affaire Rama Yade avait lancé le 17 mai dernier un plan de lutte contre les pratiques homophobes dans le sport. “Plus que le racisme, l’homophobie est à tous les étages, de la base au haut niveau. On se souvient d’un président de club de L1 (Louis Nicollin/Montpellier, ndlr) qui avait traité de +tarlouze+ l’Auxerrois (Benoit) Pedretti. C’est souvent dit sur le ton de l’humour mais dans ce registre, il n’y a pas d’humour, que de l’agression”, a conclu Mme Yade.

Outre Mme Yade, la Licra a demandé vendredi des sanctions envers le club de Chooz.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related